ASSE : Caïazzo revend ses parts en douce, ça accuse !

ASSE : Caïazzo revend ses parts en douce, ça accuse !

Bernard Caïazzo fait l'objet d'intenses critiques de la part des supporters de l'AS Saint-Etienne qui lui reprochent désormais de faire entrer de manière trop discrète dans le capital des Verts des investisseurs étrangers.

Même s’il passe actuellement l’essentiel de son temps du côté de Dubaï, Bernard Caïazzo est un sujet de préoccupation pour les supporters de l’ASSE, lesquels estiment que ce dernier n’est plus vraiment intéressé par leur club de coeur. Et un compte Twitter, @VertsEnColere fait désormais des révélations qui vont remettre de l'huile sur le feu du côté de Geoffroy-Guichard. Avant le match ASSE-Nantes, mercredi, des banderoles très critiques à l’encontre des dirigeants stéphanois, et notamment Bernard Caïazzo, sont apparues autours du stade, pourtant à huis clos, et cela ne risque pas de se calmer après la mise en ligne de nouvelles accusations des responsables de ce compte Twitter à l’encontre du co-président de l’AS Saint-Etienne. Cette fois, on apprend que Bernard Caïazzo a permis à une société de Singapour d’entrer au capital des Verts. Une entreprise dont le comportement en Afrique pose de sérieux problèmes humanitaires et écologiques.

« Depuis octobre 2020, Romeyer et Caiazzo ne sont plus les uniques actionnaires d’ASSE GROUPE. Sans que personne n’en ait été informé, un géant Singapourien du caoutchouc, n’ayant aucun lien avec le football, a fait une entrée minoritaire via Bernard Caiazzo (…) ASSE GROUPE, c’était deux actionnaires : Caiazzo via Cesse Foot et Romeyer via Croissance Foot. En 2017, la justice a en effet confisqué les parts d’Adao Carvalho dans Croissance Foot, ne laissant que les deux présidents comme actionnaires.Depuis sa création, Caiazzo était le seul homme derrière Cesse Foot : à 62.9% sur son nom propre et à 37.1% via YANIS & CO, une société donc il est l’unique gérant. Mais le 24 octobre 2020, un autre actionnaire inattendu arrive après une augmentation de capital. GMG GLOBAL LIMITED acquiert ainsi 3 647 nouvelles parts sociales de CESSE FOOT, soit 9,17% de son capital. La société est donc désormais un troisième actionnaire à part entière d’ASSE GROUPE et détient indirectement 4.58% de son capital…À l’heure actuelle, 25% du capital indirect d’ASSE GROUPE est donc détenu par l’Etat suite à une confiscation de justice et un peu moins de 5% par une firme du caoutchouc asiatique…  (...) Par ailleurs, il est étonnant de constater que GMG n’a aucun lien de prêt ou de loin avec le football, ni même avec le sport en général. La société est une filiale d’HalcyonAgri, impliquée dans des scandales environnementaux et humanitaires d’ampleur en Afrique »», explique @VertsEnColere.