ASSE : Aouchiche et Gasset ont tué le mercato, la réalité est là

ASSE : Aouchiche et Gasset ont tué le mercato, la réalité est là

Photo Icon Sport

La signature d'Adil Aouchiche à l'AS Saint-Etienne devrait être officialisée cette semaine. Mais le mercato des Verts en subira les effets.

L’AS Saint-Etienne attend avec impatience le 15 juillet, date à laquelle Adil Aouchiche fêtera ses 18 ans, ce qui permettra à ses agents de toucher une commission dans le cadre de la signature du désormais ancien joueur du PSG chez les Verts. Pour cela, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont accepté de verser une jolie prime à la signature, ainsi que de donner un salaire conséquent à Adil Aouchiche. Ce renfort fait le bonheur des supporters stéphanois, mais cela pourrait bien être la dernière signature d’envergure lors de ce mercato estival 2020. Car du côté de l’Etrat, les finances ne permettent plus de recruter des joueurs dans l’état actuel de l’effectif mis à la disposition de Claude Puel.

Pour expliquer cette situation comptable, Le Progrès n’a aucune hésitation et balance des noms. « Souffrant des conséquences de la politique salariale menée par Jean-Louis Gasset – qui a toutefois permis à Saint-Etienne de se maintenir en 2018 puis de décrocher une belle 4e place en 2019 - l’ASSE pourra réinvestir à condition de trouver une porte de sortie à ses plus gros émoluments (Ruffier, M’Vila, Khazri, Boudebouz, Diony,…) ou aux indésirables (Trauco, Palencia, Guendouz, Souici). Problème, les courtisans ne se bousculent pas », explique le quotidien régional, qui précise que la venue d’Adil Aouchiche sera « le seul chèque signé par l’AS Saint-Etienne ». Reste une solution, accepter les offres qui arrivent pour deux joyaux des Verts, Denis Bouanga et Wesley Fofana. Mais à priori Claude Puel a déjà prévenu ses dirigeants que cette idée était à oublier très rapidement.