Sochaux n’est « ni moins fort, ni plus fort »

Sochaux n’est « ni moins fort, ni plus fort »

Photo Icon Sport

Sochaux a fait un rêve, celle de passer une saison en Ligue 1 sans se battre jusqu’à la dernière journée pour le maintien. Un vœu pieu ?

Pour Francis Gillot et le FC Sochaux, la préparation de la saison s’est plutôt bien passée, même si l’entraineur doubiste avoue n’attacher aucune importance aux résultats obtenus, qu’il estime même parfois trompeurs. « Cela ne repose sur rien. J’ai effectué 15 changements en un match, Saint-Étienne avait joué Marseille trois jours avant, et nous avons battu Strasbourg, qui derrière en a pris 6 en Coupe. Il faut donc oublier ces matches. Le championnat, c’est un nouveau départ, un autre challenge, un autre objectif. Au niveau des résultats, il faut tout oublier. Complètement », a assuré l’entraineur sochalien, pour qui le coup d’envoi de la saison sera donné avec encore beaucoup de doutes dans les esprits.


« Des certitudes, je n’en n’ai pas car nous ne sommes pas prêts au point d’en avoir. Il existe deux ou trois choses qui m’inquiètent et qui me font dire que nous ne sommes pas moins forts que la saison dernière mais que nous ne sommes pas meilleurs, non plus. Je peux, certes, me reposer sur certaines bases mais des choses ne vont pas et ces choses peuvent faire basculer un match du mauvais côté. Nous sommes loin d’être prêts par rapport à ce que l’on peut attendre d’une équipe qui veut gagner des matches et s’installer sans problème dans le championnat », a regretté Francis Gillot, qui n’a trouvé qu’un seul motif de satisfaction à quelques heures maintenant de la reprise, il peut compter sur son effectif au grand complet. A Sochaux, on a appris à se contenter de peu.