Pitau : «Des signes qui ne trompent pas»

Pitau : «Des signes qui ne trompent pas»

Icon Sport

Malgré une première partie de saison très délicate, le milieu de terrain sochalien croît en des lendemains meilleurs pour son club.

Capitaine du FC Sochaux-Montbéliard pendant la suspension pour quatre matchs de Stéphane Dalmat, Romain Pitau va à son tour devoir rester sur la touche samedi face à Bordeaux pour accumulation de cartons jaunes. Un coup dur pour Francis Gillot au vu de l’importance prise par l’ancien Niçois. « Disons que j’essaie de prendre plus d’importance par la parole pour apporter mon expérience dans notre équipe qui est jeune. Mais pour pouvoir recadrer certaines choses, parfois, il faut, avant cela, prendre ses responsabilités sur le terrain, explique, dans les colonnes du Pays, le milieu de terrain défensif. Il ne sert à rien de se cacher derrière l’arbitrage, les blessures, les suspensions qui peuvent venir contrarier notre progression. Nous devons nous remettre en cause pour pouvoir chasser cette frustration de voir que nous fournissons des efforts qui ne sont pas récompensés. L’important, cependant, reste de s’accrocher, de ne pas lâcher, de continuer à fournir nos efforts. Il y a des signes qui ne trompent pas. Le groupe est fort mentalement et nous sommes tous prêts à lutter jusqu’à la fin du championnat. » Pour la deuxième saison consécutive, Sochaux, actuel antépénultième de Ligue 1, va lutter pour sa survie et c’est tout ce qui compte pour Pitau : « Je suis en fin de contrat. Mais ce n’est pas le sujet du moment. L’avenir du club passe avant. »