Perquis : «Je ferme ma g…»

Perquis : «Je ferme ma g…»

Icon Sport

Le défenseur sochalien, sur qui le club doubiste compte pour se sortir de la zone de relégation, se veut plutôt discret en dehors du terrain.

Combatif et performant sur le pré – il a récemment inscrit le but de la victoire face à son ancien club Saint-Etienne dans « un match à six points », Damien Perquis n’est pas vraiment du genre à tirer la couverture à lui en dehors. « Je préfère ne pas m’étendre sur moi-même, je n’aime pas ça. Je trouve que quelqu’un qui dévoile ses défauts, ce n’est déjà pas une bonne chose, mais dévoiler ses qualités… c’est encore pire ! Ça fait un peu prétentieux. Une personne qui agit comme ça, je trouve que ça ne la met pas en valeur. Moi, je préfère rester calme, dans mon coin, ne rien dire, bosser, et surtout fermer ma g… en attendant de voir ce qui arrive, assure le défenseur sochalien dans les colonnes du Pays.  C’est vrai, je suis quelqu’un d’impulsif, même si j’ai progressé là-dessus. Je déteste l’injustice. Tu peux venir sur le terrain : si je vois qu’il n’y a pas faute, je peux faire un scandale ! Je déteste les choses qui ne tournent pas dans le sens du monde. J’aimerais bien que tout soit idéal. Même si, malheureusement, j’ai compris que c’est impossible… Si un jour, je signe dans un grand club, c’est peut-être aussi parce que j’aurai fermé ma bouche, et pas dit des choses qui auraient pu me pénaliser. Je suis quelqu’un de sociable, mais je donne difficilement les choses. Non, vraiment, parler de moi… ce n’est pas dans ma nature. »