A. Lacombe : «Serrer les fesses»

A. Lacombe : «Serrer les fesses»

Photo Jacques Beyrand

Tout comme son entraîneur, le président sochalien n’a pas apprécié du tout le match concédé par ses troupes devant Le Havre (1-1), samedi.

Alexandre Lacombe a tout d’abord regretté que cette contre-performance intervienne le jour où le club doubiste fêtait ses 80 ans, avant de critiquer directement les joueurs sochaliens. « On est finalement contents d’avoir un point, c’est incroyable ! Les joueurs sont tétanisés, ne suivent plus les instructions du coach. On n’avait pas une équipe tellement plus forte que nous de l’autre côté du terrain, et pour moi, c’est plus un problème de discipline. On n’applique pas les consignes. Le coach demande de balancer des balles devant, et au lieu de cela on se met en danger inutilement derrière. On ne peut pas l’accepter », a déclaré le président sochalien au Pays, même s’il se refuse toute idée de parler directement aux joueurs, et souhaite plutôt se concentrer sur l’arrivée de nouveaux joueurs pour cet hiver.

« Le but est d’améliorer l’équipe, et non pas de faire du quantitatif. Donc effectivement, on travaille sur des recrues au mercato pour renforcer le groupe actuel. En attendant, il faut serrer les fesses », a très prosaïquement conclu Alenxandre Lacombe, dont l’équipe partage la dernière place du classement avec Le Havre.

 

Guillaume Comte