SRFC : Les racistes de Rome n’ont pas intérêt à énerver Niang

SRFC : Les racistes de Rome n’ont pas intérêt à énerver Niang

Photo Icon Sport

En déplacement sur le terrain de la Lazio Rome jeudi (21h) en Europa League, le Stade Rennais connaît le contexte.

Depuis le début de la saison, et même depuis plusieurs années, il n’est pas rare d’entendre des cris de singe dans les stades italiens. Un phénomène que Mbaye Niang connaît bien après ses passages au Milan AC, au Genoa et au Torino. Et c’est peut-être ce qui explique pourquoi l’attaquant rennais n’entrerait pas dans les éventuelles provocations des spectateurs racistes qu’il juge minoritaires.

« Ce n’est pas tout le monde en Italie. Ce sont certaines personnes qui, malheureusement, continuent à avoir des gestes ou ces propos racistes envers les gens de couleurs, a précisé l’international sénégalais. Après, c’est malheureux qu’aujourd’hui pour des chants homophobes on arrête les matchs et pour des chants racistes, on ne les arrête pas. Attention, je ne suis favorable à cela, pas d’avis d’arrêter les matchs et je ne dis pas qu’il faut le faire, mais il y a deux poids et deux mesures par rapport à cela. »

« La meilleure des réponses »

« Après, sur le terrain, il faut essayer de faire abstraction, d’être focus sur son match et d’être dans sa bulle, a poursuivi Niang, qui ne répondrait pas au public en cas de dérapage. Non, personnellement non. Au contraire même, je chercherais à leur répondre sur le terrain. C’est la meilleure des réponses à donner (sourire). » Les supporters romains sont prévenus, mieux vaut éviter de provoquer le buteur du Stade Rennais.