Rennes : Grenier a menti, les arbitres le menacent

Rennes : Grenier a menti, les arbitres le menacent

Dans la foulée de la défaite de Rennes contre Lille, Clément Grenier s'en est pris à l'arbitre du match qu'il a accusé de lui avoir mal parlé à plusieurs reprises. Les officiels ont réagi.

Se présentant au micro de Canal+ dès le coup de sifflet final du match Rennes-Lille, Clément Grenier n’était pas d’humeur badine. Et ce n’est pas le seul résultat du match qui a mécontenté l’ancien lyonnais, ce dernier s’en prenant à Eric Wattellier, arbitre de cette rencontre. « Il parle mal, dit des choses qui sont agressives durant la rencontre alors que nous, nous sommes concentrés sur notre match. Il me dit pendant tout le match qu'il arbitrera contre nous », a lancé un Clément Grenier visiblement très agacé. Des propos qui ont forcément fait du bruit et qui ce lundi ont incité le Directeur technique de l’arbitrage à sortir du silence face à cette accusation. Pour Pascal Garibian, tout cela est faux et le patron des arbitres explique avoir les bandes sonores de cette rencontre, lesquelles confirmeraient qu’Eric Wattellier n’a rien dit de spécialement désagréable à Clément Grenier.

Et Pascal Garibian de prévenir Clément Grenier qu’il pourrait regretter ses accusations. « Il se trouve que j'étais présent au centre de visionnage tout le week-end pour superviser l'assistance vidéo, et j'ai notamment suivi intégralement Rennes-Lille, y compris sur le plan managérial puisque nous avons l'audio des échanges entre les arbitres terrain et les VAR. Et je peux vous affirmer qu'à aucun moment, M. Wattellier n'a manqué de respect à M. Grenier ou à tout autre joueur. Évidemment, il n'a jamais dit qu'il allait siffler tout le match contre Rennes (…) Je peux vous dire aussi que toutes les communications sont enregistrées, on peut produire les bandes si nécessaires ou fournir aux instances compétentes, la Commission de discipline ou le Conseil national de l'éthique, s'il se saisit des déclarations de Clément Grenier, il n'y a aucune difficulté pour fournir l'ensemble des communications. On ne peut pas accuser à tort publiquement un arbitre, mettre en cause son éthique, son intégrité, ça c'est inadmissible, ça affecte les arbitres et l'arbitre en question », a prévenu, dans L'Equipe, le patron des arbitres, histoire de faire comprendre au joueur du Stade Rennais qu’il allait devoir répondre de ses propos.