Une dette à l'origine des tensions entre Mbappé et le PSG ?

Une dette à l'origine des tensions entre Mbappé et le PSG ?

Icon Sport

Ces dernières semaines, les médias ont été tous unanimes : Kylian Mbappé est fâché contre le PSG et veut quitter le club. Pour expliquer cette tension, on a évoqué le mercato estival et le cyber-harcèlement. Pourtant, il ne s'agirait que d'une question de gros sous.

Après une semaine de folie et de polémiques autour de Kylian Mbappé, la victoire dans le classique face à l'OM a permis au PSG de retrouver le sourire. Dans la foulée du match contre les Marseillais, Mbappé a même tenté d'éteindre la polémique sur ses velléités de départ au prochain mercato de janvier. « Je suis très heureux (au PSG), je n’ai jamais demandé mon départ en janvier », avait-il clamé. De quoi ramener un peu de sérénité autour du club. Toutefois, les interrogations persistent concernant le ressentiment de Kylian Mbappé envers le club parisien et surtout les réelles causes de sa colère.

Mbappé fâché pour un retard de paiement d'une prime ?

Les différents médias ayant sorti l'information mettaient en avant deux explications. Tout d'abord, la frustration de Kylian Mbappé par rapport au recrutement estival du PSG, lequel ne serait pas conforme aux promesses établies lors de sa prolongation de contrat. Ensuite, la révélation par Mediapart de l'existence d'une armée numérique pilotée par le PSG, laquelle nuirait notamment à Kylian Mbappé. Mais, le 10 Sport pense avoir trouvé la vraie raison du courroux de l'attaquant parisien. Celle-ci serait en fait financière.

En effet, dans le nouveau contrat signé par Mbappé en mai dernier, le joueur parisien devait toucher une prime à la signature de près de 150 millions d'euros. Une somme donnée en plusieurs fois par le club parisien avec notamment un versement prévu fin septembre dernier. Or, l'argent aurait tardé à arriver pour le 10 Sport, provoquant la colère de Mbappé. Rien n'affirme aujourd'hui que le joueur a bel et bien reçu l'argent promis. Cela met en lumière les difficultés financières du club parisien qui a connu des pertes de l'ordre de 300 millions d'euros comme le montre son bilan prévisionnel.