Sondage : Les Français n'aiment plus Tuchel, le PSG paie les pots cassés

Sondage : Les Français n'aiment plus Tuchel, le PSG paie les pots cassés

Photo Icon Sport

Une étude réalisée par Odoxa sur près de 1000 personnes démontre que l’image de Thomas Tuchel et du PSG s’effondre chez les fans de football.

Voilà une étude dont se serait bien passé Thomas Tuchel par les temps qui courent. Dans l’oeil du cyclone après les résultats récents du PSG en Ligue des Champions et ses choix tactiques discutables, le coach allemand se sait en danger. Alors que certains joueurs souhaiteraient son départ, c’est sur l’opinion des fans de foot que s’est concentré Odoxa lors d’un sondage réalisé pour RTL et Winamax. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les chiffres sont loin d’être en sa faveur. Alors que 64% des gens le voyaient comme l’homme de la situation pour pousser le PSG au sacre en Ligue des Champions lors de son arrivée, ce chiffre est aujourd’hui de 41% seulement. Et ce n’est pas le seul…

Malgré une finale de C1 atteinte la saison dernière, le crédit de Thomas Tuchel semble avoir été bien endommagé par ses derniers choix tactiques ainsi que sa communication jugée de plus en plus agressive. Ainsi seul 50% le jugent comme étant un bon communiquant (-20 points par rapport aux chiffres à son arrivée). Arrivé au PSG avec une image de bon tacticien (81%), ils ne sont plus que 60% à avoir confiance en ses choix. D’un point de vue global, toutes les données démontrent une perte de confiance concernant Thomas Tuchel : moins charismatique, moins à même de gérer les égos des stars… Au point d’entacher l’image du club toute entière ? L’étude d’Odoxa montre que la popularité du PSG s’est détériorée auprès des fans de football : 50% ont une bonne image du club contre 62% en février 2019. Des chiffres qui pourraient donner envie à Leonardo de se séparer de son coach ? Alors que la situation entre les deux hommes est loin d’être au beau fixe, 65% des sondés estiment que le PSG devrait garder le Brésilien, contre 58% seulement pour Thomas Tuchel.