Sergio Ramos et le PSG, ça sent le clash !

Sergio Ramos et le PSG, ça sent le clash !

Icon Sport

Prétendant à une place de titulaire à Angers mercredi soir, Sergio Ramos n’a disputé que sept matchs de Ligue 1 avec le PSG cette saison. Paris espère pouvoir lui trouver un club durant le mercato.

Le bilan est famélique pour l’international espagnol de 36 ans, recruté par le Paris Saint-Germain en provenance du Real Madrid l’été dernier et dont la saison a été plombée par les blessures. Sergio Ramos devait apporter une réelle concurrence à Marquinhos et à Presnel Kimpembe, il n’a finalement pas causé de gros maux de tête à Mauricio Pochettino dans la mesure où il a davantage été abonné à l’infirmerie qu’à la pelouse du Parc des Princes. Un fiasco total qui coûte plus d’un million d’euros par mois au Paris Saint-Germain, dont les dirigeants sont bien décidés à mettre un terme à ce fiasco selon les informations du Parisien. Le quotidien francilien est affirmatif, Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi feront du départ de Sergio Ramos l’une des priorités de l’intersaison dans la capitale.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sergio Ramos (@sergioramos)

Sergio Ramos lui veut rester au PSG

Les responsables du Paris Saint-Germain sont lassés des absences à répétition de Sergio Ramos et reconnaissent en privé que le pari audacieux de recruter l’ancien capitaine du Real Madrid est un grave échec. De son côté, Sergio Ramos souhaite en revanche poursuivre son aventure au PSG. Et l’ex-taulier de la sélection espagnole sera en position de force cet été dans la mesure où son contrat avec le Paris Saint-Germain court jusqu’en juin 2023. Sergio Ramos aura donc son mot à dire pour son avenir et Nasser Al-Khelaïfi ne pourra pas le faire partir contre sa volonté. Comme indiqué par ailleurs, Sergio Ramos aimerait même prolonger dans l’idéal jusqu’en 2024 afin de disputer au total trois saisons sous les couleurs du PSG. On l’aura bien compris, le club et le joueur ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde. Reste simplement à voir qui aura le dernier mot et saura imposer sa volonté à l’autre.