PSG : Une arme fatale proposée au PSG pour arrêter ce fiasco

PSG : Une arme fatale proposée au PSG pour arrêter ce fiasco

Cet été, le PSG devrait vivre une révolution avec un mercato qui s’annonce extrêmement mouvementé.

Au vu de la saison chaotique que vivent actuellement les dirigeants du Paris Saint-Germain, des choix forts sont attendus lors de l’intersaison. Mauricio Pochettino et Leonardo sont sur la sellette mais au-delà de l’organigramme sportif, ce sont les mentalités qu’il va falloir réussir à changer au PSG. Pour cela, Le Parisien avance une idée qui ne manquera pas de faire réagir dans les rangs des supporters parisiens, la possible instauration d’un salary-cap. Une mesure qui bouleverserait les codes et la manière de recruter au PSG, qui fait bien évidemment partie des clubs européens qui distribuent les plus gros salaires depuis une dizaine d’années. Un constat de nouveau visible il y a quelques semaines lorsque L’Equipe a dévoilé ses estimations des salaires que perçoivent les joueurs du PSG avec des chiffres vertigineux pour Neymar, Messi, Mbappé, Sergio Ramos ou encore Marquinhos et bien d’autres.

L'idée du salary-cap soumise au PSG

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

« Paris verrait des stars refuser de le rejoindre préférant un courtisant mieux offrant mais saurait que celles qui viennent le désirent vraiment » note Le Parisien, qui prend l’exemple de Georginio Wijnaldum pour étayer son propos. L’été dernier, l’international néerlandais de Liverpool avait donné son accord pour rejoindre le FC Barcelone… avant de finalement accepter l’offre plus importante financièrement du Paris Saint-Germain. L'idée serait de limiter les salaires des nouveaux arrivants à 700.000 euros par mois, soit un peu moins de 10 millions d'euros par saison. De quoi réduire les dépenses, la surenchère, et surtout, en cas d'échec sportif, éviter de rendre des joueurs totalement invendables comme c'est le cas pour Julian Draxler ou même Layvin Kurzawa. Un réglage de curseur vers le bas qui serait radical, mais risque de faire manquer quelques recrues inévitablement. 

Nasser Al-Khelaïfi a besoin d'un bras droit

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Par ailleurs, Le Parisien propose d’autres solutions pour relancer le club de la capitale l’été dernier comme par exemple la mise en place d’un président délégué. Occupé par ses (trop) nombreuses fonctions, Nasser Al-Khelaïfi est souvent loin de Paris. Son absence pour le match du titre contre Lens a provoqué une fois de plus la colère des supporters. « Il lui faut donc un représentant permanent, par délégation de pouvoir, couvrant les domaines sportifs et médiatiques » estime le journal régional. De nombreux chantiers pour le PSG dans l’optique d’une intersaison qui s’annonce plus mouvementée que jamais depuis le début de l’ère QSI.