PSG : Un réveillon XXL, Neymar crie à la fake-news

PSG : Un réveillon XXL, Neymar crie à la fake-news

Photo Icon Sport

Depuis ce week-end, Neymar est au cœur d’une grosse polémique en raison de l’organisation d’une fête démentielle pour célébrer la nouvelle année.

Depuis trois jours, la presse brésilienne ne parle que de ça. De retour au Brésil pour les vacances hivernales, Neymar souhaiterait organiser une fiesta géante rassemblant près de 500 convives dans une villa immense près de Rio de Janeiro, en pleine pandémie de Covid-19 et dans un contexte plus tendu que jamais au Brésil, qui enregistre entre 400 et 600 morts par jour en raison de la maladie infectieuse. Assurément, la possibilité de voir une fête de cette envergure se tenir fait scandale au Brésil, ce qui a obligé l’agence Fabrica, spécialisée dans l’événementiel et qui semblait être aux manettes de l’organisation de cette soirée, à réagir.

La société, sans citer le nom de Neymar, a confirmé l’organisation d’une soirée, précisant toutefois que 150 convives étaient prévus, et non 500. Reste que de son côté, le clan de l’attaquant du Paris Saint-Germain nie en bloc la tenue d’une soirée en sa présence afin de célébrer le Nouvel An. Via l’AFP, l’un des avocats de Neymar a purement et simplement démenti quelque soirée que ce soit, indiquant que l’ancien Barcelonais allait célébrer le passage à 2021 en petit comité familial. « Non !!! C'est un événement Fabrica. Il n'a aucun rapport avec Neymar. Il est avec sa famille, avec son fils et son physiothérapeute » a précisé l’un des avocats de la star planétaire du Paris Saint-Germain. Des informations qui, si elles se confirment, rassureront Leonardo. En interne, le directeur sportif du PSG avait prévenu Neymar qu’il n’était pas sérieusement envisageable qu’une telle polémique tombe sur le club de la capitale dès le début de l’année 2021. Une soirée qui, si elle s’organisait en présence de Neymar, ne manquerait pas de raviver des polémiques similaires à celles du mois de septembre, après la virée des Parisiens à Ibiza…