PSG : Tuchel résout le casse-tête des attaquants, Ménès crie au génie

PSG : Tuchel résout le casse-tête des attaquants, Ménès crie au génie

Photo Icon Sport

Trois jours après le match nul (3-3) à domicile, le Paris Saint-Germain a remis les pendules à l’heure à Monaco (1-4). Un succès obtenu grâce aux changements tactiques de Thomas Tuchel.

Probablement vexé par le résultat concédé et les critiques qui ont suivi, le Paris Saint-Germain n’a pas commis les mêmes erreurs à Monaco. Mercredi soir à Louis-II, les Parisiens ont maîtrisé la rencontre grâce à un meilleur équilibre. Les « 4 Fantastiques » étaient bien titulaires, mais Angel Di Maria a davantage évolué au milieu de terrain. Tandis que les latéraux ont été plus prudents.

De quoi mériter les applaudissements de Pierre Ménès, impressionné par les changements de l’entraîneur parisien. « Tuchel avait retenu les leçons tactiques du match de dimanche. Au-delà du fait de jouer à quatre devant, c’est surtout d’avoir eu en même temps deux latéraux très haut qui avait déséquilibré l’équipe, a commenté le consultant sur son blog. Hier soir, Dagba avait pour but premier de bloquer Baldé tout le match et Kurzawa, qu’il est de bon ton de railler en permanence, a bien tenu Gelson Martins. »

La solution Di Maria

« Enfin, le plus important c’est que Di Maria a joué au milieu. Enfin. Depuis qu’il est à Paris, on s’est souvent demandé pourquoi on ne voyait pas le Di Maria champion d’Europe avec le Real en 2014, a ajouté le spécialiste. Positionné plus bas, on a vu un Di Maria qui défend, qui tacle et qui délivre une magnifique passe décisive sur le premier but. (...) Voilà, Paris a désormais huit points d’avance et a peut-être trouvé la solution pour faire jouer les "4 Fantastiques" ensemble, avec ce recul de Di Maria au milieu. » Du moins jusqu’à la prochaine contre-performance du PSG…