PSG : Tuchel dans la sauce, Leonardo et Al-Khelaïfi veulent sa peau

PSG : Tuchel dans la sauce, Leonardo et Al-Khelaïfi veulent sa peau

Photo Icon Sport

Finaliste de la Ligue des Champions et prolongé un an plus tôt, Thomas Tuchel était intouchable cet été au Paris Saint-Germain.

Mais au PSG, depuis l’épisode Laurent Blanc, viré juste après sa prolongation de contrat, tout le monde sait que les décisions radicales peuvent tomber sur un mauvais enchainement ou un coup de tête. L’entraineur allemand doit donc toujours être sur le qui-vive, surtout avec les évènements récents. Le mauvais début de saison en Ligue 1, avec deux défaites initiales, a mis le feu malgré une situation très particulière. La fin du mercato a été tendue, notamment entre Tuchel et Leonardo, qui n’a pas aimé les déclarations alarmistes du technicien, et l’a fait savoir, au nom du club et de lui-même. Une tension qui ne surprend en tout cas personne au PSG, où la volonté du Brésilien de faire venir un autre entraineur, choisi par lui-même, est bien connue. Même son nom ne fait pas de mystère, puisque Leonardo, grand fan du championnat italien, rêve de faire signer Massimiliao Allegri.

Cela tombe bien, l’entraineur transalpin est sans club depuis son départ de la Juventus à l’été 2019, et cherche désormais un nouveau défi après une année sabbatique. Résultat, selon Don Balon, Leonardo n’attend qu’un faux pas de taille de la part du PSG et de Thomas Tuchel pour lui couper l’herbe sous le pied et lui indiquer la porte, les deux hommes ne se parlant quasiment plus. Al-Khelaïfi aurait aussi été charmé par le discours de son directeur sportif. Car si à Doha, on assume totalement d’avoir mis en place Thomas Tuchel, l’Italien serait une garantie niveau expérience européenne et gestion de groupe, pour permettre au PSG de franchir cette dernière marche et d’aller remporter la Ligue des Champions. Cette arrivée pourrait aussi peser dans l’esprit de Kylian Mbappé et Neymar pour prolonger, ce qui aurait totalement fini de convaincre les dirigeants qataris de l’intérêt de la venue d’Allegri. Reste désormais à actionner le levier, mais Thomas Tuchel sait qu’il est en tout cas attendu au tournant, et que son avenir ne tient qu’à un fil.