PSG : Trois joueurs historiques virés, Paris fait sa révolution !

PSG : Trois joueurs historiques virés, Paris fait sa révolution !

Photo Icon Sport

Suite à une nouvelle désillusion en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain pourrait vivre un véritable chamboule-tout l'été prochain.

L'élimination dès les huitièmes de finale de C1 contre Manchester United fait mal aux têtes au sein du club de la capitale. Alors que la saison sportive est pratiquement finie, puisque le PSG est plus ou moins assuré d'être Champion de France, tout en étant toujours qualifié pour les demi-finales de Coupe de France, le casse-tête commence pour la direction. Vu que la non-qualification en quarts va entraîner un manque à gagner de 30 millions d'euros, les dirigeants parisiens vont devoir trouver des solutions avant le 30 juin prochain et la fermeture du bilan financier de 2019. Pour cela, et dans l'objectif de combler les 150 ME de recettes supplémentaires réclamés chaque année à cause des transferts de Neymar et Mbappé, Paris devra vendre des joueurs. Ce que confirme RMC Sport.

« Plusieurs voix s'élèvent ces dernières heures pour un changement dans l'effectif la saison prochaine. Avec, en premier lieu, la fin des "historiques". Kurzawa, Cavani et Thiago Silva sont tous les trois libres en juin 2020. Les deux derniers n'ont d'ailleurs pas encore eu de discussions pour prolonger. Certains proches du vestiaire n'excluent pas que l'Uruguayen ait joué son dernier match de Ligue des champions avec le PSG face à Manchester United. Les départs de Jesé et Trapp pourraient faire du bien. Le gardien allemand, prêté à Francfort, a d'ailleurs récemment fait appel aux services de Pini Zahavi pour trouver une porte de sortie l'été prochain. Enfin, Krychowiak, prêté au Lokomotiv Moscou, pourrait aussi avoir une valeur marchande intéressante avec une option d'achat estimée à 11 millions d'euros. Mais ça ne suffira pas au PSG qui, en plus de vendre, souhaite se montrer actif », explique la radio, qui avoue donc que Paris n'aura pas d'autre choix, malgré les nouveaux contrats et les meilleurs revenus, pour respecter les règles du fair-play financier de l'UEFA.