PSG : Sergio Ramos, une provocation intolérable à Paris

PSG : Sergio Ramos, une provocation intolérable à Paris

Icon Sport

Sous contrat avec le PSG jusqu’en 2023, Sergio Ramos achève une première saison quasiment blanche sous les couleurs parisiennes.

Et pour preuve, Sergio Ramos n’a disputé que 6 matchs de Ligue 1 avec le Paris Saint-Germain en raison de ses problèmes physiques à répétition. Le bilan est famélique pour l’ancien capitaine du Real Madrid, qui était attendu avec impatience par le PSG pour régler des problèmes le leadership dans les moments cruciaux en Ligue des Champions. Finalement, Sergio Ramos était absent pour les matchs qui comptaient en Europe, comme lors du huitième de finale contre son club de cœur du Real Madrid. Malgré cette saison chaotique, Sergio Ramos entend bien poursuivre sa carrière au PSG. D’abord car son contrat court pendant encore un an soit jusqu’en juin 2023. Mais en plus, l’ex-international espagnol n’écarte pas de prolonger. « J’ai deux ans à Paris, on va essayer d’en faire trois et puis on verra » a-t-il récemment lancé au micro de Prime Video.

Nabil Djellit opposé à une prolongation de Ramos au PSG

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sergio Ramos (@sergioramos)

Une provocation inacceptable selon Nabil Djellit, qui n’a pas hésité à remettre Sergio Ramos à sa place en lui rappelant qu’il n’avait disputé que six matchs de Ligue 1 depuis sa signature au PSG. Ce qui par conséquent ne le mettait pas vraiment en position de force au moment de négocier une éventuelle prolongation dans la capitale. « La vérité du terrain pour Sergio Ramos il n’y en a pas vraiment eu puisqu’on l’a pas vu, quasiment pas. C’est vrai qu’à ce rythme-là, il peut s’économiser, il peut prolonger dix ans. C’est pour moi une aberration économique et une aberration sportive pour le Paris Saint-Germain tout simplement. Je pense que le Paris Saint-Germain n’a plus besoin de « joueur d’appel » comme Beckham. Le Paris Saint-Germain aujourd’hui c’est une marque dans le monde » a analysé Nabil Djellit, pour qui le PSG serait bien plus inspiré d’aller chercher des noms moins clinquants mais des joueurs dans la force de l’âge susceptibles de faire passer un cap au club en Ligue des Champions, plutôt que de foncer sur de vieilles gloires telles que Lionel Messi ou Sergio Ramos…