PSG : Sergio Ramos out, l’effet Skriniar est immédiat !

PSG : Sergio Ramos out, l’effet Skriniar est immédiat !

Icon Sport

A la recherche d’un défenseur central au mercato, Luis Campos a fait de Milan Skriniar sa priorité estivale pour le PSG.

Auteur d’une saison colossale avec l’Inter Milan, Milan Skriniar est sans conteste l’un des meilleurs défenseurs d’Europe actuellement. En toute logique, le Paris Saint-Germain s’est penché sur sa situation en ce début de mercato estival. Et même un peu plus que cela puisque Luis Campos a fait du Slovène une priorité afin de renforcer l’arrière-garde parisienne. En privé, le conseiller sportif de Nasser Al-Khelaïfi vend à ses interlocuteurs un PSG en 3-5-2 la saison prochaine, ce qui ferait de la place à Milan Skriniar, dont le transfert oscillera sans doute entre 60 et 80 millions d’euros. A en croire les informations de Todo Fichajes, la volonté de Luis Campos et de son futur entraîneur Christophe Galtier est d’installer Milan Skriniar dans une défense centrale à trois aux côtés de Presnel Kimpembe et de Marquinhos.

Skriniar au PSG, départ inévitable pour Sergio Ramos ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sergio Ramos (@sergioramos)

Dès lors, quelle place la saison prochaine pour Sergio Ramos au Paris Saint-Germain ? La question mérite d’être posée et selon le média espagnol, l’ex-défenseur central du Real Madrid pourrait purement et simplement être invité à partir. Après une saison quasiment blanche en raison de douleurs récurrentes aux mollets, l’Espagnol n’est plus vraiment en odeur de sainteté au PSG, où il est encore sous contrat jusqu’en juin 2023. Dans le cas où Sergio Ramos refuserait de partir et s’accrocherait à son contrat parisien, Nasser Al-Khelaïfi et Luis Campos auront toujours la possibilité de se rabattre sur Abdou Diallo ou Thilo Kehrer afin de sacrifier un défenseur et d’alléger la masse salariale du club. Mais à priori, un départ du Sénégalais ou de l’Allemand n’est pas une priorité pour le nouvel homme fort du PSG, qui estime que les deux joueurs sont encore relativement jeune et par conséquent qu’ils disposent encore d’une belle marge de progression. Ce qui n’est assurément plus le cas de Sergio Ramos, lequel est lui bel et bien sur la pente descendante.