PSG : Paris ne fait plus peur à personne... sauf à l'OM

PSG : Paris ne fait plus peur à personne... sauf à l'OM

Icon Sport

Le PSG a été accroché (3-3) par Strasbourg ce vendredi soir en Ligue 1. Encore une partition décevante de la part des hommes de Mauricio Pochettino.

A chacune de ses sorties, le PSG est toujours très attendu. Si le titre de champion de France a récemment été remporté par le club de la capitale, la manière laisse clairement à désirer. Déjà, face à Lens la semaine passée à onze contre dix pendant une large partie de la seconde période, les hommes de Mauricio Pochettino s'étaient fait rejoindre au score. Ce vendredi soir à Strasbourg, le PSG est retombé dans ses travers après avoir mené trois buts à un. Marco Verratti contre son camp puis Anthony Caci ont permis aux Alsaciens d'égaliser. Un match nul une nouvelle fois frustrant pour le club de la capitale, friable aussi bien mentalement que défensivement. Pour certains, l'une des raisons des difficultés parisiennes est notamment que le PSG ne fait plus peur à personne...

Le PSG n'est plus l'ogre qu'il était en Ligue 1

Le PSG a connu la majeure partie de ses troubles cette saison lors de ses déplacements. Outre l'élimination en Ligue des champions sur la pelouse du Real Madrid, on peut noter des revers à Rennes, à Nantes, à Nice ou encore à Monaco en Ligue 1. Sans noter des matchs nuls peu reluisants. Présent sur l'antenne d'RMC dans l'After Foot, Nicolas Jamain a fait le point sur la situation à Paris. Selon lui, les adversaires du PSG, à l'exception de l'OM, n'ont simplement plus peur : « Paris ne fait plus peur à personne... Qui a peur de Paris dans le top 10 ? Il n'y a que Marseille qui a eu peur ». Même son de cloche du côté de Kévin Diaz, qui souligne les ingrédients à mettre pour mettre en difficulté le PSG, ce que n'avaient pas su faire les Phocéens lors de leur déplacement dans la capitale le 17 avril dernier (défaite 2-1) : « Il faut faire ce que Marseille n'a pas fait, il faut aller les presser comme Strasbourg a fait. Il faut leur rentrer dedans et courir. Il faut leur faire mal. Ils ont eu 14 tirs et d'énormes occasions ». Pas forcément de quoi rassurer les fans du PSG avant un mercato estival qui sera déterminant pour la suite du projet francilien, surtout en cas de départ de Kylian Mbappé. En attendant, il faudra terminer la saison de la meilleure des manières possibles malgré un contexte hostile au Parc des Princes et les difficultés à l'extérieur.