PSG : Neymar vendu pour 170ME, un pacte avec le Qatar ?

PSG : Neymar vendu pour 170ME, un pacte avec le Qatar ?

Photo Icon Sport

Lié jusqu'en 2022 avec le Paris Saint-Germain, Neymar pourrait bénéficier d'un bon de sortie dès ce mercato après avoir négocié avec Doha.

Loin du Neymar de l’été 2019 qui avait provoqué l’agitation permanente dans les coulisses du Paris Saint-Germain durant le mercato, le joueur brésilien est revenu à l’heure pour la reprise de l’entraînement en 2020. Et depuis son retour en France l’attaquant de la Seleçao et du PSG bosse dur et sans faire de bruit avec ses coéquipiers. L’objectif de Neymar est clair, essayer de décrocher la Ligue des champions avec Paris, la qualification du club de la capitale pour les quarts de finale d’un tournoi au format historique étant une opportunité énorme pour le PSG. Cependant, le Brésilien pourrait aussi avoir une autre idée en tête, et son comportement exemplaire cache peut-être un deal déjà acté directement avec l’Emir du Qatar, seul décideur final lorsqu’il s’agit de Neymar et de son avenir au Paris SG.

Ce dimanche, AS, qui n’est pas le quotidien sportif le plus proche du FC Barcelone, affirme que le clan Neymar et la direction du PSG ont déjà négocié les conditions d’un départ de la star brésilienne pour le Barça dès cet été. « La majorité des fans de Barcelone rêve de revoir Neymar sous le maillot du Barça. Ce souhait pourrait se réaliser cet été. La star brésilienne a conclu un accord avec le PSG afin de faciliter son départ vers le Barça cet été si le club catalan tentait de le recruter à nouveau. Le pacte entre Neymar et le club parisien a été conclu après l'échec de la tentative de la direction barcelonaise de faire revenir la star brésilienne l'été dernier. En retour, le PSG a demandé à Neymar un maximum d'engagement et d'implication jusqu'à la fin de la saison », explique Manu Sainz, journaliste espagnol spécialisé. Pour mener à bien cette opération, le FC Barcelone est prêt à payer 170ME au Paris Saint-Germain, ou moins si Leonardo et Nasser Al-Khelaifi acceptent d’inclure un ou des joueurs dans l’opération, et notamment Antoine Griezmann.