PSG : Neymar se fait démolir comme jamais au Brésil

PSG : Neymar se fait démolir comme jamais au Brésil

Photo Icon Sport

Entraineur à la cote de popularité incroyable au Brésil ces derniers mois, Jorge Jesus a tiré le portrait de Neymar, et ce n’est pas joli.

Sa cote d’amour a beau avoir rudement baissé lors de l’été 2019 quand il a enchainé une première blessure avec le PSG, des affaires extra-sportives et une nouvelle blessure avant la Copa America disputée à domicile, Neymar est toujours un personnage adulé au Brésil. Et rares sont ceux qui s’attaquent ouvertement à lui, que ce soit sur son talent ou son mode de vie. Entraineur portugais actuellement en charge de Flamengo, Jorge Jesus est très écouté, notamment avec le jeu pratiqué et les résultats obtenus avec la formation carioca. L’ancien coach du Benfica Lisbonne a néanmoins donné le fond de sa pensée sur Neymar, et cela ne va pas faire que des heureux. 

« Les plaisirs que la société offre aux jeunes de 20, 21 ou 22 ans, un footballeur professionnel ne peut pas les avoir. Neymar est un joueur exceptionnel. Mais il n’a pas atteint les sommets qu’ont pu atteindre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Parce que ces deux joueurs voient leur carrière d’une manière totalement différente de Neymar. Ils ont fait avancer le football, c’est ça leur passion. Neymar ne le fait pas. Il a d’autres plaisir que le football. S’il avait voulu, il aurait pu être le meilleur joueur du monde », a lancé celui que certains aimeraient voir à la tête de la Seleçao. Avec ces propos, c’est d’ores et déjà quasiment impossible, la CBF (Fédération Brésilienne) ayant toujours défendu corps et âme Neymar, même quand ses sélectionneurs tentaient de le ramener à la raison sur son train de vie. Dès lors, Jorge Jesus n’hésite pas à faire le constat qui fait mal.

« Le Brésil ne peut pas connaitre une telle période sans avoir gagné de Coupe du monde. Il a tellement de stars et de grands joueurs, cela ne devrait pas arriver », a expliqué le technicien portugais sur Fox Sports, en faisant référence au dernier succès du Brésil au Mondial, qui date de l’époque des Rivaldo, Ronaldinho et Ronaldo, en 2002.