PSG : Neymar, Mbappé, Messi, l'UEFA derrière le Qatar ?

PSG : Neymar, Mbappé, Messi, l'UEFA derrière le Qatar ?

Tandis que la Ligue des Champions va se réformer, l'UEFA planche aussi à un changement des règles du fair-play financier. Le PSG pourrait en profiter pour réussir à associer Neymar, Mbappé et Messi.

Les choses changent sur le plan du football européen, et le 19 avril prochain l’UEFA va dévoiler sa réforme de la Ligue des champions, une modification exigée par les plus grands clubs européens, lesquels ont fait plier l’instance du football européen. Autre dossier bouillant sur le bureau du président de l’UEFA, celui du fair-play financier. Compte tenu de la crise sanitaire, les clubs sont pour la plupart exsangues, et les règles ne permettent pas aux équipes les plus riches de dépenser énormément sur le marché des transferts, ce qui est regrettable au moment où les clubs ont besoin de vendre. La pompe est désamorcée, et c’est pour cela qu’une modification des règles du fair-play financier, et même une suppression totale, sont évoquées depuis quelques jours. 

Messi, Neymar, Mbappé, vive l'UEFA !

L’idée serait de relâcher un peu les vannes, sans risque d’une sanction sportive et financière colossale pour les clubs qui dépasseraient la ligne rouge. Au moment où l’UEFA réfléchit à cette possibilité, le Paris Saint-Germain pourrait en profiter pour réussir à conserver Neymar et Kylian Mbappé, tout en s’offrant Lionel Messi. Economiste du sport et spécialiste de ce genre de dossier, Pierre Rondeau croit qu’effectivement la porte s’ouvre pour le PSG. « Les clubs profitent de la situation pour demander du changement, ou carrément la disparition du fair play financier. Ils sont lancés dans une stratégie de choc. Les grands clubs avancent leurs pions, veulent toujours imposer plus de choses. La réforme de la Ligue des champions, notamment. Je suis curieux de voir ce que l’UEFA va répondre (...) Si on pousse la chose jusqu’au bout, on peut se dire que les clubs vont inscrire une ligne «Amendes FPF» dans leurs comptes et dépenser autant qu’ils veulent. Avec le fair-play financier, je vous aurais dit que voir Messi, Mbappé et Neymar au PSG aurait été impossible. Sans lui, ça devient possible », explique, dans France Football, Pierre Rondeau. A Nasser Al-Khelaifi et Leonardo de mettre tout cela en musique avec l’aval du Qatar.