PSG : Neymar, Mbappé, Icardi, Pierre Ménès fait un constat terrible

PSG : Neymar, Mbappé, Icardi, Pierre Ménès fait un constat terrible

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain a longtemps été malmené à Montpellier avant de finalement s'imposer (1-3). Pour Pierre Ménès, avec Neymar, Kyian Mbappé et Mauro Icardi, le PSG peut passer du médiocre au génial.

Bien malin celui qui à un quart d’heure de la fin du match entre Montpellier et le PSG, alors que les Héraultais menaient 1-0, pouvait prévoir que l’ouragan parisien allait se mettre subitement à souffler. Mais grâce à un Neymar devenu génial, le Paris Saint-Germain balayait tout sur son passage. Pour Pierre Ménès, il est évident qu’avec son trio offensif composé de Neymar, Mabppé et Icardi la formation de Thomas Tuchel est capable de se sublimer. Seul problème, cela devient un peu trop récurrent, le PSG ayant bien du mal à rendre une copie propre ces derniers temps.

 Et si sur son blog, le consultant de Canal+ salue le trio magique du Paris SG, il avoue quand même que le comportement parisien est un vrai souci. « Jusqu’à la 75e minute, on pouvait dire que Paris réalisait un match très faible techniquement, avec un trio d’attaque très décevant. Neymar tentait beaucoup mais ratait presque tout et Mbappé comme Icardi étaient quasi-inexistants. Mais la magie avec les grands joueurs, c’est qu’il ne leur faut pas grand-chose pour passer de la grisaille au plein soleil. Neymar a égalisé d’un coup-franc pleine lunette suite à une faute qu’il avait lui-même provoquée - et qui a aussi provoqué l’expulsion de cette redoutable tondeuse à gazon de Pedro Mendes, qui aurait déjà pu recevoir un rouge direct pour son tacle sur Bernat en première période.  Un petit bijou qui a lancé le Brésilien. Parce que, quand les autres commencent à baisser de pied physiquement, lui n’est pas fatigué. Il a enchaîné avec une passe décisive pour Mbappé, qui a crocheté Souquet et marqué d’une frappe sèche, puis un nouveau coup-franc, sur le poteau celui-là. Et au moment où on se disait que Mbappé s’était contenté du minimum dans ce match, il a sorti une somptueuse passe décisive de l’extérieur du pied droit pour la volée croisée d’Icardi. Voilà comment le génie de trois joueurs a fait basculer la rencontre en sept minutes. Ce qui ne retire rien à tous les problèmes concernant le fond de jeu du PSG et sa constance », écrit Pierre Ménès, qui sait bien que cela ne pourra pas toujours suffire pour le Paris Saint-Germain, notamment lorsque les joutes européennes vont s’intensifier.