PSG : Neymar matraqué, les découpeurs ont une excuse

PSG : Neymar matraqué, les découpeurs ont une excuse

Photo Icon Sport

Victime d’une grosse entorse de la cheville, Neymar a subi les foudres de Thiago Mendes contre l’Olympique Lyonnais dimanche soir.

Ce n’est pas la première fois que le n°10 du Paris Saint-Germain se fait ainsi découper depuis son arrivée dans le championnat de France de Ligue 1 en juillet 2017. Au micro de RMC dimanche soir, Daniel Riolo était sans pitié avec l’attaquant du PSG, indiquant que ce dernier provoquait bien plus que nécessaire et qu’il était ainsi responsable de ce qui lui arrivait fréquemment. Dans l’émission « Top of the Foot », Jean-Michel Larqué a tenu un discours similaire. Moins tranchant dans son intervention, l’ancien joueur de l’AS Saint-Etienne estime toutefois que le jeu de Neymar oblige quelques fois les défenseurs adverses à commettre l’irréparable.

« Bien sûr qu’il n’est pas coupable, mais il est certainement responsable de ce qu’il provoque chez l’adversaire. Il faut ne jamais avoir joué au foot pour ne pas comprendre ce que peut ressentir un adversaire quand une fois, deux fois trois fois, dix fois, vingt fois, l’adversaire en fait trop et le regarde en disant : ‘Regarde, je t’ai bien fait manger, je t’ai bien fait respirer’. Je ne vais pas le condamner, mais je ne vais pas non plus lui décerner une médaille » a expliqué Jean-Michel Larqué, pour qui Neymar gagnerait à jouer bien plus simplement afin d'être plus efficace et surtout de s’éviter de nombreuses blessures. Pour rappel, ce nouveau pépin physique fera manquer à Neymar la fin de l’année 2020. Selon les informations obtenues par RMC, l’ancien attaquant du Barça postulera à une place dans le groupe de Thomas Tuchel pour le match contre Saint-Etienne le 6 janvier et devrait être apte pour le Trophée des Champions contre l’Olympique de Marseille, une semaine plus tard.