PSG : Neymar à Paris, Messi craque à Barcelone

PSG : Neymar à Paris, Messi craque à Barcelone

Photo Icon Sport

A Barcelone, la situation devient tendue entre Lionel Messi et les dirigeants. Et la vente de Neymar au PSG revient sur le devant de la scène.

A un an de la fin de son contrat au Barça, Lionel Messi n’a jamais semblé aussi proche d’un départ du club catalan. La star argentine est clairement sur la défensive face à Josep Maria Bartomeu, et la venue de Ronald Koeman sur le banc catalan ne suffit pas à calmer la colère mal cachée du sextuple Ballon d’Or. Même les médias pro-Barcelone ne masquent plus la gravité de la situation, Lionel Messi étant forcément le dieu vivant des socios du Barça. Ce dimanche, le Mundo Deportivo explique que depuis quelques mois, le joueur argentin est de moins en moins proche de son président, et que la situation s’est clairement dégradée au point d’envisager le pire. Pour le média sportif catalan, Messi n’a jamais réellement digéré le départ de Neymar au Paris Saint-Germain et l’incapacité de Bartomeu à le faire revenir l’été dernier, alors que toutes les planètes semblaient être alignées.

Pour Fernando Polo, le PSG a réussi à lui tout seul à faire dérailler le FC Barcelone version Lionel Messi grâce à Neymar. « Leo est intervenu pour tenter de faire revenir Neymar, surtout l'été dernier, alors qu'il était au PSG depuis deux ans et n'arrêtait pas de demander à ses meilleurs amis du Barça de l'aider à retourner au Camp Nou. Le Barça assure qu'il a essayé de le faire signer par tous les moyens mais que le club parisien a d'abord refusé catégoriquement et que, lorsqu'il a ouvert la porte, le Qatar a exigé 300ME (...) Une opération impossible pour le club (…) L'équipe a laissé le sentiment que le conseil d'administration n'a pas fait tout ce qui était en son pouvoir pour signer le Brésilien », explique le directeur adjoint de la rédaction de Mundo Deportivo. Un échec qui a incité Lionel Messi à penser que le FC Barcelone n’avait plus réellement les moyens de ses ambitions. Le mal était fait.