PSG : Ne signez pas, Paris accusé d'avoir ridiculisé une légende

PSG : Ne signez pas, Paris accusé d'avoir ridiculisé une légende

Photo Icon Sport

Pas certain de prolonger au Paris Saint-Germain, ni même de poursuivre sa carrière, Gianluigi Buffon a peut-être terminé sur une mauvaise note.

De nouveau préféré à son concurrent Alphonse Areola, le gardien italien n’a pas été très inspiré lors de la défaite à Reims (3-1) vendredi. Une performance qui ne fera pas oublier son erreur lourde de conséquence face à Manchester United en Ligue des Champions. Résultat, le bilan est plutôt négatif pour l’ancien portier de la Juventus Turin, arrivé comme une star et dont l’image a bien changé depuis. De quoi amuser Ludovic Obraniak, persuadé que le PSG a le don de détruire des carrières.

« Ce club a eu la capacité sur une demi-saison de tuer une légende, a constaté l’ancien Lillois sur RMC. C'est assez drôle : tous les joueurs qui passent par ce club, il leur arrive des choses incroyables. Buffon, il devait être célébré, c'est le plus grand, on en a fait des documentaires : "quelle élégance ! Quel homme..." Il vient six mois à Paris, et presque tout est remis en cause. C'est terrible. Il y a forcément un contexte, ce n'est pas devenu un mauvais gardien du jour au lendemain. » Pour le consultant, Buffon a été victime du choix de son entraîneur.

Tuchel pointé du doigt

« C'est de la faute de tout le monde et de Tuchel en priorité. C'était à lui de trancher dès le début de saison, a-t-il estimé. Est-ce qu'Areola était assez bon pour prendre la succession ? Est-ce qu'il fallait faire partir Trapp ? Faire partir les deux et prendre un gardien plus capé ? Mais aujourd'hui un gardien c'est 100 M€, c'est presque plus cher qu'un attaquant. Donc ils ont joué sur les deux tableaux, ils se sont dit qu'ils allaient faire jouer la concurrence et qu'à un moment donné il y en aurait un qui s'imposerait par rapport à l'autre. Eh bien ça ne s'est pas passé comme ça. » Rappelons que le coach parisien n’utilisera plus cette alternance la saison prochaine.