PSG : Mbappé le point faible des Parisiens face au Real

PSG : Mbappé le point faible des Parisiens face au Real

De nouveau buteur contre le Stade Rennais (1-0) vendredi, Kylian Mbappé sera le principal atout du Paris Saint-Germain dans son huitième de finale de la Ligue des Champions face au Real Madrid. Mais du côté espagnol, on considère que l’attaquant français peut aussi représenter un point faible des Parisiens.

Comme on pouvait s’y attendre, Kylian Mbappé devient la principale attraction de la confrontation face au Real Madrid. L’attaquant en fin de contrat au Paris Saint-Germain, en tant que cible prioritaire de la Maison Blanche, fait l’objet d’un traitement particulier des médias en Espagne. Nos confrères se méfient évidemment de la menace que représente Kylian Mbappé. Et sans doute encore un peu plus depuis les récentes performances du Parisien, sauveur contre le Stade Rennais (1-0) vendredi, quelques jours après son but magnifique à Lille (1-5).

Mais cette rencontre dans l’enceinte du LOSC a aussi souligné un autre aspect de son jeu. Apparemment, le média El Nacional a bien regardé la prestation de Kylian Mbappé, y compris sur le but du Lillois Sven Botman. Ainsi, la source pense avoir identité le point faible de l’attaquant et du Paris Saint-Germain : sa réticence dans les tâches défensives. Il est vrai que sur cette action, Kylian Mbappé reste spectateur et laisse Angel Di Maria se débrouiller seul avec Hatem Ben Arfa, finalement passeur décisif après un joli dribble.

« Il passe parce que Di Maria et moi on a peur, a avoué le gamin de Bondy sur Prime Video. On se dit : "Vas-y toi, non vas-y toi". Et au final, il passe comme ça. C'est vrai, parce qu'on est deux au départ et on se regarde. (…) Quand il redémarre, on n'était pas attentistes, on était sur le recule-frein : "Qui va manger ?" Moi je ne voulais pas manger. J'étais là au cas où et après ils marquent. » Pour le site espagnol, il est clair que les Merengue pourraient profiter de ce manque de travail défensif qui coupe souvent le Paris Saint-Germain en deux. Un défaut que l’international tricolore devra gommer s’il débarque au Real Madrid.