PSG : Mbappé et Marquinhos mettent le vestiaire en furie

PSG : Mbappé et Marquinhos mettent le vestiaire en furie

Éliminé de la Ligue des Champions dès les huitièmes de finale, balayé à Monaco dimanche dernier en Ligue 1, le Paris Saint-Germain traverse une période très compliquée. Certes, le titre de champion de France ne semble pas véritablement compromis mais, en interne, les tensions sont palpables. À tel point que les clans auraient la peau dure dans le vestiaire.

Que se passe-t-il au PSG ? En l'espace de 29 journées de Ligue 1, le club de la capitale n'a perdu que quatre fois. Sauf que les coéquipiers de Kylian Mbappé ont été battus lors de leurs trois derniers déplacements. Ajoutez à cela une déconvenue à Madrid en Ligue des Champions. Vous obtiendrez un club en pleine crise, malgré ses douze points d'avance en Championnat et un titre sur le point d'être récupéré. Une crise qui dépasse largement le terrain. La direction a été chahutée, les joueurs critiqués, le centre d'entraînement et les abords du Parc des Princes dégradés. L'ambiance dans le vestiaire semble glaciale. 

Un clan sud-américain et un clan francophone ? 

Interrogé sur le plateau de Rothen s'enflamme sur RMC, le journaliste Loïc Tanzi a confirmé cette théorie des clans. « Dans le vestiaire du Paris Saint-Germain il y a toujours eu des clans entre les Sud-Américains et les francophones. Quand le PSG gagne, quand tout se passe bien, ces clans, on les voit un peu moins car les égos sont mis de côté. Et forcément, avec les défaites, ces clans ressortent. Au PSG, ça fait longtemps qu'il y a des clans. Il y a toujours les mêmes reproches qui sont faits. Les francophones reprochent aux Sud-Américains des passe-droits, du laisser-aller, un manque d'implication. Dans le vestiaire, on s'interroge car personne n'a pris la parole chez les cadres après la défaite à Monaco. Certains joueurs ne comprenaient pas pourquoi des joueurs prenaient la parole devant les médias, comme Marquinhos et Mbappé, et pas dans le vestiaire. Personne ne parle, ni dans le vestiaire, ni dans l'avion. Et forcément, cela crée des tensions dans le vestiaire. Tout ça, Mauricio Pochettino va devoir le gérer dans les prochaines semaines, ainsi que la direction, qui devra prendre des décisions par rapport à ce qu'il se passe dans ce vestiaire », a-t-il expliqué à propos de la situation au PSG, et notamment de la manière dont Mbappé s'est précipité devant les micros d'Amazon Prime à l'issue du match à Louis-II. Sans pour autant donner le fond de sa pensée à ses coéquipiers de manière plus directe dans la foulée du match, ce qui n'aurait pas été du tout apprécié.

Un vestiaire scindé en deux

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Samedi dernier, en conférence de presse, le coach Pochettino, lui, semblait en tout cas conscient des changements de direction à opérer pour aller de l'avant. « Nous sommes dans une situation où nous devons nous poser avec le club et trouver la meilleure manière d’aider le PSG. Cela implique de savoir quelle sera la vision à l'avenir, le projet pensé et la façon de l’appliquer. Plusieurs personnes sont impliquées dans un club comme le PSG, donc il faut trouver des idées et visions communes. Nous avons beaucoup de choses à nous dire avec le club », avait lâché le technicien parisien. Après la trêve internationale, Lorient et Clermont, le Classico face à Marseille sera l'un des tournants de cette fin de saison parisienne, à n'en pas douter. Mais en attendant ces rendez-vous, il est déjà l'heure d'apaiser les tensions au sein d'un PSG où le vestiaire semble scindé en deux.