PSG : Leonardo doit-il sauter ? Le Qatar a tranché

PSG : Leonardo doit-il sauter ? Le Qatar a tranché

Icon Sport

Le mercato estival se prépare dès à présent pour le PSG et visiblement, Leonardo a toujours son mot à dire sur les choix du club pour l’avenir.

Un temps menacé, le directeur sportif du Paris Saint-Germain a-t-il finalement été conforté par l’Emir du Qatar ainsi que par Nasser Al-Khelaïfi ? Officiellement, le poste de Leonardo n’a jamais été réellement menacé. Mais en interne, la question du départ du directeur sportif brésilien s’est bien posée. Il semblerait qu’au fil des semaines, Leonardo a réussi à convaincre sa direction qu’il était toujours l’un des hommes de la situation. Et pour preuve, à en croire les informations obtenues par le journaliste Fabrice Hawkins, Leonardo n’est plus tellement menacé au Paris Saint-Germain. La preuve, l’ancien directeur sportif de l’AC Milan planche comme si de rien était sur le prochain mercato du PSG en multipliant les pistes et les prises de contact avec les agents des potentielles recrues du club francilien.

Leonardo, le mercato de la dernière chance au PSG ?

« La direction du PSG essaye de faire signer/prolonger plusieurs Titis. Certains jeunes comme El Chadaille Bitshiabu ou Dina-Ebimbe regrettent le manque de lisibilité du projet proposé. Par ailleurs, la possibilité de voir Leonardo rester au club prend de l’épaisseur » a publié l’ancien journaliste de la Chaîne Téléfoot, pour qui le directeur sportif du PSG continue de traiter les affaires courantes du Paris Saint-Germain, à savoir la gestion des contrats des jeunes joueurs ainsi que le mercato. Sur ce thème, Leonardo sera particulièrement attendu par sa direction et cela sur deux points. Comme chaque été bien sûr, le directeur sportif du PSG sera jugé par sa capacité à recruter des grands joueurs et de surcroit des joueurs capables d’intégrer le projet du Paris SG en apportant une réelle plus-value sur le plan sportif. Mais cet été, il sera aussi et surtout demandé à Leonardo de dégraisser l’effectif en se séparant des indésirables à gros salaires (Kurzawa, Draxler, Herrera, Dagba). Des missions périlleuses pour Leonardo, qui abat sans doute sa carte de la dernière chance au PSG.