PSG : Le patron Sergio Ramos recruté, l'offre tombe

PSG : Le patron Sergio Ramos recruté, l'offre tombe

Icon Sport

En quête de renforts à moindre prix lors du prochain mercato estival, le Paris Saint-Germain pourrait faire un gros coup en recrutant… Sergio Ramos.

Le mercato du club de la capitale française a débuté le week-end dernier. D’abord avec la prolongation de contrat de Neymar jusqu’en 2025. Puis en sécurisant plus ou moins l’avenir de Julian Draxler, qui arrivait en fin de contrat. Mais quelle sera la suite pour Paris sur le marché des transferts ? Avant le mois de juin, le gros chantier de Leonardo sera de prolonger le bail de Kylian Mbappé. Après tout cela, le directeur sportif brésilien voudra renforcer l’effectif de Mauricio Pochettino avec quelques joueurs, au moins un à chaque ligne, et notamment en défense. C’est donc dans cet objectif-là que le PSG a coché le nom de Sergio Ramos.

Le PSG a proposé un contrat à Ramos

En fin de contrat du côté du Real, l’international espagnol n’a toujours pas prolongé, les discussions avec la Maison Blanche étant bloquées depuis plusieurs semaines maintenant… Il faut dire que le joueur de 35 ans ne donne pas vraiment de signes positifs cette saison, lui qui n’a joué que 21 matchs à cause de multiples blessures. Mais du côté du PSG, le dossier Ramos est toujours d'actualité. Selon un journaliste qatari, souvent bien informé sur Paris, sachant qu’il avait par exemple annoncé la prolongation de Neymar dès le mois de février, Sergio Ramos aurait reçu une offre de la part de Leonardo. Pour l’instant, rien ne dit que la légende du Real, où il a joué 671 matchs depuis son arrivée en 2005, va accepter de relever un nouveau défi en France. Mais dans tous les cas, le PSG est bien dans la course pour réaliser l’un des gros coups à faire sur le prochain mercato. Prudence toutefois, le champion du monde 2010 est un spécialiste des bruits de couloir, dont il s'est déjà servi à plusieurs reprises par le passé pour prolonger au Real Madrid. Même si aujourd'hui, Florentino Pérez ne semble plus lui accorder le même crédit.