PSG : Le patron d'Accor avoue son erreur à 32ME

PSG : Le patron d'Accor avoue son erreur à 32ME

Photo Icon Sport

Sébastien Bazin a reconnu qu'il avait commis une erreur en annonçant qu'Accor hésitait à payer la moitié du contrat de sponsoring du PSG.

Grand patron du groupe Accor, et ancien président du PSG, Sébastien Bazin avait semé un gros trouble en annonçant vendredi soir sur BFM TV que sa société ne savait pas encore si elle allait payer la moitié du contrat de sponsoring avec le Paris Saint-Germain au 1er janvier. Une échéance pas loin de représenter 32ME quand même. Samedi, le club de la capitale avait indiqué que ces propos étaient erronés puisque le PSG avait déjà reçu la totalité du montant pour la saison 2019-2020 et qu’il n’avait donc aucun problème avec Accor.

Invité ce dimanche d’Europe 1, Sébastien Bazin a reconnu qu’il s’était trompé sur ce point précis, rappelant qu’actuellement le groupe hôtelier avait des dossiers autrement plus essentiels à régler et que cette question lui avait été posée après une longue interview sur d'autres thèmes. « Nous avons des liens contractuels avec le PSG, nous les avons toujours respectés et nous les respecterons toujours. Je me suis pris les pieds dans le tapis sur BFM. Nous avions déjà payé au Paris Saint-Germain l’intégralité de la saison. C’est une tempête dans un verre d’eau. Quand on est sponsor on veut de la visibilité, c’est tout ce que j’ai voulu dire. C’est dans les mauvais moments qu’on reconnait les amis. Dans les moments de tempête et de joie, on sera aux côtés des gens avec lesquels nous sommes partenaires. Il n’y a pas lieu à polémiquer », a précisé le patron du groupe Accor, qui ne lâchera pas le PSG de sitôt, mais donne pour l'instant la priorité aux 35.000 salariés de son entreprise alors que les hôtels du groupe sont tous fermés.