PSG : Le mercato n'avance pas, c'est à cause du fair-play financier !

PSG : Le mercato n'avance pas, c'est à cause du fair-play financier !

Photo Icon Sport

Activement à la recherche d’un milieu défensif au mercato, le Paris Saint-Germain est dans une situation très critique suite à la blessure de Marco Verratti contre Guingamp. Effectivement, les dirigeants franciliens sont désormais en alerte rouge et doivent impérativement boucler l’arrivée d’un milieu défensif très rapidement. Selon les informations du Parisien, deux dossiers sont menés parallèlement, ceux menant à Idrissa Gueye et à Leandro Paredes. Mais dans les deux cas, les sommes demandées par Everton et le Zénith Saint-Pétersbourg posent problème. En particulier car Nasser Al-Khelaïfi doit composer avec la menace toujours plus présente du fair-play financier…

« Avec le Zénith, les discussions portent sur le montant du transfert. Les Russes ne sont pas opposés au départ de leur Argentin, mais ils veulent le vendre au juste prix, un tarif qui semble prohibitif pour Paris contraint par le fair-play financier. Ils demandent plus de 35 millions d’euros, en espèrent même 55 millions d’euros, pour un joueur estimé à 25 millions d’euros il y a un mois… Des deux éléments convoités, c’est évidemment l’Argentin qui possède le profil qui se rapproche le plus de celui de Verratti, incertain pour le choc à Old Trafford » écrit le quotidien régional, pour qui l’UEFA plombe clairement le mercato hivernal du Paris Saint-Germain. C’est précisément car Paris ne peut pas se permettre de folies en ce mois de janvier que le club n’a pas renoncé à Julian Weigl, un joueur moins cher sur le marché des transferts. Mais que le Borussia Dortmund a la ferme intention de conserver.