PSG : Lâcher Neymar et Mbappé pour Brest, ce Titi vit un rêve

PSG : Lâcher Neymar et Mbappé pour Brest, ce Titi vit un rêve

Voilà encore un départ qui pourrait passer inaperçu au coeur de la saison, mais qui fait très mal aux supporters parisiens.

Ces derniers continuent d’espérer que les pépites du centre de formation du PSG finissent pas gagner leur place en équipe première, comme ce fut le cas de Presnel Kimpembe ces dernières années. Mais les départs continuent de s’enchainer, avec des joueurs qui demandent du temps de jeu et préfèrent aller le chercher ailleurs. Souvent sous la forme d’un prêt, mais le retour n’est pas garanti. Ainsi, en fin de mercato, Brest s’est fait prêter Bandiougou Fadiga, qui avait laissé apparaitre quelques qualités intéressantes lors de ses rares apparitions avec les pros. Et finalement, c’est en voyant évoluer Brest au Parc des Princes que le jeune milieu de terrain 20 ans a eu envie de rejoindre le club breton. 

« C’est là où est apparu le déclic. D’habitude, quand les équipes viennent à Paris, elles ont peur. Brest c’était l’inverse, ça essayait et je me suis dit que ça pouvait me correspondre, que j’aimerais bien y jouer. J’ai demandé à Miguel D’Agostino (adjoint de Pochettino passé à Brest de 2003 à 2007) et il m’en a dit que du bien. J’en ai ensuite parlé avec Abdou Diallo (frère d’Ibrahima, qui a joué à Brest), il m’a parlé du projet, les installations… J’ai appelé mon agent, je lui ai dit que je me verrais bien là-bas ! Et me voici ! Je veux continuer à grandir et Brest est le club idéal pour ça. Il me manque encore quelque chose en tant que footballeur et homme. Je devais quitter ce confort parisien où je côtoyais les joueurs les plus forts au monde tous les jours. C’était un rêve éveillé. Je ne pense pas que j’aurais accepté le contrat s’il n’y avait pas eu cette option d’achat liée au prêt. J'ai envie de connaître un groupe, un collectif car au PSG, ce n’était pas la même, je savais que je ne jouerai pas le week-end. Là, c’est autre chose : je m’entraînerai pour gagner ma place », a livré dans les colonnes du Télégramme un Bandiougou Fadiga qui possède une option d’achat à 5 ME, et pourrait donc ne jamais revenir au Parc des Princes s’il saisit sa chance en deuxième partie de saison.