PSG : La blague de Tuchel ne fait pas rire du tout Etienne Moatti

PSG : La blague de Tuchel ne fait pas rire du tout Etienne Moatti

Photo Icon Sport

Après le cataclysme vécu contre Manchester United, tout le monde a cherché les raisons de cette défaite que même les plus grands techniciens de la planète ne comprennent pas, comme l’a confié Jurgen Klopp.

Les joueurs et les dirigeants ont pris cher, tandis que Thomas Tuchel a plutôt été épargné. L’entraineur allemand s’est toutefois vu reprocher une trop grande légèreté dans la préparation du match, notamment en laissant les joueurs arriver par leurs propres moyens jusqu’à deux heures avant le match au Parc des Princes. Un « amateurisme » violemment critiqué par Vahid Halilhodzic récemment, et qui avait valu cette réponse en forme de pic de la part de Tuchel après la victoire face à Nantes cette semaine.

« Certains pensent qu’il faut aller à l’hôtel pour gagner », a ainsi lancé le technicien allemand. Une sortie ironique qui a fait mouche sur la forme, mais pas sur le fond pour Etienne Moatti. « Comparer ce match de Nantes à celui de Manchester United… mais les enjeux ne sont pas du tout les mêmes ! Il a beau jeu. Il a raison, parce qu’il s’est fait allumer sévèrement par Vahid. Il répond avec une pirouette, avec humour. Mais il n’empêche que sur le fond, ce match contre Manchester United n’a pas été pris par le bon bout d’un point de vue psychologique. Il n’y a pas de certitude, mais il aurait mieux valu quand même réunir les joueurs pour qu’il n’y ait pas ce sentiment que c’était un match comme un autre. Même d’un point de vue pratique c’est curieux. Déjeuner au Camp des Loges le jour du match et laisser partir les joueurs les uns après les autres où ils veulent. Ils peuvent faire n’importe quoi. Tu donnes l’impression que c’est gagné d’avance ce match. Ce n’était pas un match comme les autres », a pesté le journaliste sur La Chaine L’Equipe. Difficile de croire que cela explique l’incroyable défaite face à MU, mais Thomas Tuchel ne se fera certainement pas avoir deux fois avec cette décision assez inédite à ce niveau.