PSG : L’infirmerie déborde, Tuchel déclaré coupable

PSG : L’infirmerie déborde, Tuchel déclaré coupable

Photo Icon Sport

L’infirmerie du Paris Saint-Germain déborde en ce début du mois de novembre avec dix joueurs actuellement blessés.

Neymar, Thilo Kehrer, Marco Verratti, Idrissa Gueye, Julian Draxler, Kylian Mbappé, Mauro Icardi, Juan Bernat, Presnel Kimpembe, Pablo Sarabia. Ce n’est pas la composition du PSG pour le prochain match de Ligue 1 mais bien les joueurs qui composent actuellement l’infirmerie du champion de France en titre. Une liste longue comme le bras à laquelle on aurait presque pu rajouter Moise Kean et Alessandro Florenzi, sortis en cours de match contre Rennes mais qui ne souffrent visiblement pas d’un grave pépin physique. Plus que jamais, la priorité pour Thomas Tuchel est de trouver un moyen de stopper cette hémorragie de blessures. Mais pour Jean-Bernard Fabre, docteur en physiologie, spécialisé dans le mécanisme de la fatigue et directeur de centres de recherche et d'expertise à Aix-en-Provence et à Paris, l’entraîneur allemand est le principal responsable de la situation.

« Tuchel ne peut pas dire qu'il n'a pas un effectif suffisant pour jouer en Ligue 1. Le truc, c'est qu'il aurait peut-être dû se servir des premiers mois pour, en gros, faire deux équipes. Parce qu'il n'a pas découvert le calendrier au dernier moment. Il savait comment ça allait se passer. Or, la gestion des rythmes de fatigue et des pics de forme des joueurs, tu les cales avant tout sur le calendrier, après tu fais des choix. S'il sait que ses mecs sont cramés, il ne faut pas que ça devienne une excuse. Il a quand même la chance de pouvoir avoir deux équipes ! En Ligue 1, tu peux te permettre de jouer avec l'équipe B ou des jeunes. Il ne va pas pouvoir pleurer toute l'année et dire que le calendrier est dur. Sinon, il ne faut pas être entraîneur au PSG, qui joue sur tous les tableaux » a commenté le docteur dans les colonnes du Parisien. Reste maintenant à voir comment Thomas Tuchel gèrera son groupe après la trêve internationale, lui qui a vu à son grand regret Kimpembe, Neymar et Mbappé partir avec leur sélection en dépit de leur blessure.