PSG : Kevin Diaz met Al-Khelaïfi sous pression

PSG : Kevin Diaz met Al-Khelaïfi sous pression

Icon Sport

Nasser Al-Khelaïfi a beaucoup de problèmes à régler au PSG pour cet été, et il n' y a pas que la construction de l'effectif pour la saison prochaine. 

C’est simplement avec une Coupe de France que le PSG termine sa saison 2020-2021, et le Trophée des Champions en début d’exercice si on veut être complet. Une légèreté qui ne satisfait personne à Paris, même si en sortant le FC Barcelone et le Bayern Munich en Ligue des Champions, le club de la capitale a démontré ses qualités au plus haut niveau, sans parvenir à aller au bout. Pas de quoi satisfaire un Kylian Mbappé qui demande des renforts pour la saison à venir, sous peine de regarder un peu plus attentivement ce qu’on peut lui proposer du côté du Real Madrid. Un coup de pression que Kevin Diaz valide. Le consultant de RMC est persuadé que le problème est beaucoup plus profond que ça au PSG, et qu’il faut donc changer de nombreux comportements dans l’institution. Notamment l’impunité des stars qui empêche littéralement Mauricio Pochettino d’être le patron du sportif. 

« A partir du moment où, sans manquer de respect à la Coupe de France, le PSG ne remporte pas de titre majeur, vu le budget et l’ambition du club, c’est une déception. On ne va pas leur reprocher de ne pas gagner la Ligue des Champions, car il y a beaucoup de grands clubs en Europe, avec de grands budgets, et de bons investissements. Par contre, en Ligue 1, ça fait trois fois qu’ils perdent le titre, et là c’est contre un vrai outsider. Et comme par hasard, c’est quand ils changent d’entraîneur à la trêve. C’est toujours le même problème, ils ne savent pas gérer les stars, et les stars, ça se gère par le club, pas par l’entraineur. Mbappé a tout dit, je l’ai trouvé très lucide. Il a vu, on a vu. Ils ont entendu les critiques, et elles sont réelles. Le problème du PSG, il est global et il ne faut pas se cacher derrière les bonnes prestations en Ligue des Champions, car cet effectif il est absolument à reconstruire », a balancé l’ancien joueur, persuadé que le coup de balai est nécessaire. Les dirigeants, Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi, oseront-ils siffler la fin des privilèges pour les stars du PSG ?