PSG-Juventus : Al-Khelaïfi lance le pressing sur Agnelli

PSG-Juventus : Al-Khelaïfi lance le pressing sur Agnelli

Le PSG démarre sa campagne européenne 2022/2023 avec un choc d'entrée face à la Juventus de Turin. Si les Parisiens sont donnés favoris, Nasser Al-Khelaïfi en a profité pour déjeuner avec Andrea Agnelli, le président du club italien afin de remettre les pendules à l'heure concernant plusieurs sujets.

Le PSG n'est pas là pour rigoler cette année. Et ça se voit en championnat avec un très bon début de saison, avec notamment 24 buts inscrits en seulement 6 rencontres disputées en Ligue 1. Paris envoie un signal fort avec l'ambition de remporter tous les trophées, même la Ligue des Champions qui fuit l'étagère parisienne depuis tant d'années. Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG depuis 2011, rêve toujours de la C1. Il l'a fait une nouvelle fois savoir lors d'un déjeuner privé avec Andrea Agnelli. Selon les informations de RMC Sport, les deux présidents ont mangé dans un restaurant étoilé de Guy Savoy, à la Monnaie de Paris. Plusieurs sujets ont été évoqués, évidemment le match entre les deux cadors européens mais également la Super Ligue.

Le PSG refroidit Agnelli et la Juventus

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Annoncée en avril 2021 et aussitôt annulée quelques jours plus tard, la Super Ligue a été un véritable raz-de-marée lorsqu'elle est arrivée. Le concept ? Une sorte de Ligue des Champions 2.0 extrêmement fermée avec seulement la présence des meilleurs clubs européens historiquement. Plusieurs clubs comme le Real Madrid, Chelsea ou la Juventus de Turin étaient favorables à cette nouvelle compétition européenne qui aurait rapporté beaucoup plus d'argent. Si le projet a été pour le moment avorté, Agnelli, le président de la Veille Dame continue de militer en interne pour réformer la coupe aux grandes oreilles. De son côté, le PSG est fermement opposé à ce changement et se range derrière l'UEFA. Durant ce déjeuner entre les deux président, Nasser Al-Khelaïfi a fait comprendre à l'Italien que l'avenir du Football se dessinait en ce moment, que tous les acteurs qui souhaitent le changer vont échouer et qu'aucun club ne bénéficie de plus de crédits qu'un autre. Un gros coup de pression du dirigeant qatari qui rentre dans les petits papiers de l'UEFA en affichant publiquement son soutien à l'instance européenne. Le match PSG-Juve est aussi électrique sur le terrain qu'en dehors.