PSG : Icardi et Wanda prêts à divorcer de Paris

PSG : Icardi et Wanda prêts à divorcer de Paris

Icon Sport

Écarté par Luis Campos et Christophe Galtier au PSG cet été, Mauro Icardi est clairement invité à faire ses valises. Le joueur argentin et son épouse seraient prêts à dire oui.

Absent du groupe parisien lors de la victoire contre Montpellier samedi soir (5-2), Mauro Icardi n’est plus en odeur de sainteté au Paris Saint-Germain. En conférence de presse avant la rencontre, Christophe Galtier avait confirmé la mise à l’écart de l’international argentin, qu’il a très clairement invité à partir afin de relancer sa carrière. Barré par la concurrence de Messi, Neymar, Mbappé, Ekitike ou encore Sarabia et tandis que le PSG cherche encore à recruter un attaquant, Mauro Icardi a tout intérêt à partir. Il semblerait que l’ex-capitaine de l’Inter Milan ait enfin compris le message puisque selon The Mirror, il n’est plus totalement opposé à un départ. Le média britannique croit savoir que Mauro Icardi est très intéressé par l’opportunité de rebondir à Manchester United, qui le courtise depuis plusieurs jours.

Icardi intéressé par l'offre de Manchester United 

Depuis plusieurs semaines, Erik ten Hag a demandé à ses dirigeants un renfort en attaque. Dans un premier temps, les Red Devils ont ciblé Timo Werner, mais l’attaquant allemand a finalement fait son grand retour à Leipzig. Benjamin Sesko était aussi pisté, mais il va rester à Salzbourg. Le plan C de Manchester United n’est autre que Mauro Icardi, qu’Erik ten Hag estime capable de relancer en Premier League. L’attaquant du PSG, qui refuse de faire une croix sur son imposant salaire et qui ne se voit pas dans un club de seconde zone, est ouvert à l’idée de rejoindre un club du calibre de Manchester United, qui sera en mesure de s’aligner sur ses émoluments actuels. A en croire le média britannique, toutes les options sont sur la table pour le deal entre le PSG et Manchester United au sujet de Mauro Icardi : un prêt avec option d’achat ou un transfert définitif. Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi penchent évidemment pour la seconde solution.