PSG : Galtier n’est pas pressé de débarquer

PSG : Galtier n’est pas pressé de débarquer

Icon Sport

Futur entraîneur du Paris Saint-Germain, Christophe Galtier n’est pas encore officiellement nommé. Le club de la capitale doit d’abord acter le licenciement de Mauricio Pochettino qui réclame de grosses indemnités. En attendant, son probable successeur patiente sereinement avant la reprise prévue la semaine prochaine.

Confirmé par l’OGC Nice lundi, le départ de Christophe Galtier ne permet pas encore au Paris Saint-Germain d’annoncer sa nomination. La direction francilienne a bien trouvé un accord avec le Gym pour libérer le Français de ses deux années de contrat. Mais avant de confirmer son arrivée, le club de la capitale doit d’abord se séparer de Mauricio Pochettino de manière définitive. Ce n’est pas encore le cas puisque les deux parties discutent toujours des indemnités de licenciement.

Pochettino bloque encore Galtier

Lié au Paris Saint-Germain jusqu’en 2023, le coach argentin exige les 15 millions d’euros de salaires restants pour lui et son staff technique. Sauf que l’ancien manager de Tottenham ne s’arrête pas là. Le technicien limogé réclame curieusement une partie des primes de résultats prévues pour la saison prochaine, en se basant sur l’historique du Paris Saint-Germain dans les compétitions concernées. Le journal L’Equipe parle d’une somme estimée aux alentours de 2 millions d’euros. Voilà pourquoi le champion de France ne peut pas officiellement nommer son nouvel entraîneur.

Mais cette situation n’a pas l’air de déranger le principal intéressé. D’après la radio RMC, Christophe Galtier reste patient et profite de sa résidence à Cassis. Son arrivée dans la capitale pourrait être confirmée en fin de semaine. En tout cas, le natif de Marseille sera bien présent à la reprise de l’entraînement lundi au Camp des Loges. L’entraîneur choisi par le conseiller football Luis Campos devra d’abord composer avec un groupe réduit, les internationaux étant autorisés à revenir après le reste de l'effectif. Plus précisément le 11 juillet en ce qui concerne les Français Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé.