PSG : Fini les câlins, Al-Khelaïfi doit devenir méchant à Paris

PSG : Fini les câlins, Al-Khelaïfi doit devenir méchant à Paris

Photo Icon Sport

Très critiqué après la saison désastreuse du Paris Saint-Germain aussi bien sur la scène européenne que dans les coupes nationales, Nasser Al-Khelaïfi va devoir effectuer des choix forts cet été. Thomas Tuchel et Antero Henrique devraient rester, ce qui ne sera pas le cas de nombreux joueurs d’ores et déjà annoncés sur le départ. Mais pour Pierre Ducrocq, le président parisien doit surtout rétablir l’ordre et montrer à tout le monde qui est le patron au sein du club afin de regagner le respect de ses troupes. Et ainsi sortir d’un certain confort certains joueurs qui ont tendance à se reposer sur leurs lauriers…

« Si aujourd’hui tu changes de coach ou de directeur sportif voire les deux, qu’est ce qui se passe ? Est-ce qu’on est sûr que l’énième nouvel entraineur ou directeur sport va avoir plus de pouvoir et plus de liberté fixé par un patron ? Je ne pense pas. Donc il faut penser à autre chose et inverser la pyramide. Parce qu’au PSG on a placé les joueurs en haut de celle-ci. Il va falloir le président tout en haut. Il faut que ce dernier dise à son directeur sportif  "je suis ton patron, et tu vas faire ce que je te dis". Le directeur sportif va lui devoir dire au coach qu’il est son supérieur hiérarchique. Le coach a intérêt à comprendre et à être le patron des joueurs. Il faut un vrai patron qui n’a ni le besoin ni le devoir d’être ami avec les joueurs » a balancé l’ancien milieu défensif du PSG sur l’antenne de RMC. Reste maintenant à voir si Nasser Al-Khelaïfi est capable de montrer les muscles et de sortir les crocs auprès des joueurs, totalement démobilisés à l'image de leur défaite ahurissante à Montpellier.