PSG : Enfin, Wijnaldum à la Roma, les détails dévoilés

PSG : Enfin, Wijnaldum à la Roma, les détails dévoilés

Georginio Wijnaldum est attendu ce jeudi à la Roma pour boucler son arrivée en provenance du PSG. Tout le monde a fait des efforts pour ce deal très attendu des deux côté des Alpes. 

Après quasiment un mois de discussions et de négociations, le PSG et l’AS Roma vont finaliser l’arrivée de Georginio Wijnaldum dans la cité italienne. Après seulement un an à Paris, le milieu de terrain n’a pas été jugé capable de redresser la barre et fait partie des joueurs invités copieusement à partir. Malgré son contrat en béton et son salaire copieux, l’ancien de Liverpool a mis comme priorité de se retrouver un club afin d’éviter de passer la saison sur le banc de touche. L’idée étant bien sûr de retrouver la forme pour postuler à une place à la Coupe du monde avec les Pays-Bas. Pour cela, tout le monde a fait des efforts afin que le deal s’opère. Ce sera le cas de la façon suivante. 

Le PSG continuera de payer Wijnaldum

Il s’agit donc, selon l’informateur italien Nicolo Schira, d’un prêt avec une option d’achat de 8 millions d’euros. Un prix pas si mauvais que ça pour le PSG, qui avait récupéré Wijnaldum gratuitement l’été dernier, même si le salaire copieux allait avec. L’option d’achat deviendra obligatoire à deux conditions : que le Néerlandais dispute 50 % des matchs, et que l’AS Roma se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions, en 2023-2024. Si le milieu de terrain retrouve sa forme, il est largement en capacité de disputer la moitié des matchs cette saison. En revanche, la Louve a parfois eu du mal à valider son billet pour la C1 ces dernières années, et ce critère sera donc déterminant. En attendant, le PSG va tout de même lâcher 40 % de son salaire qu’il continuera à payer. De son côté, Wijnaldum a accepté de signer un contrat de deux ans, plus une troisième année en option, si jamais il s’engageait définitivement avec l’AS Roma en fin de saison. Son salaire baissera un peu en cas de signature finale à l'AS Roma, même si la législation avantageuse au niveau impôts pour les étrangers permettra de compenser une bonne partie de cette perte.