PSG : Ekitike attendu, Galtier ne lui fera aucun cadeau

PSG : Ekitike attendu, Galtier ne lui fera aucun cadeau

Icon Sport

Décevant pour sa première titularisation contre l’OGC Nice (2-1) samedi dernier, Hugo Ekitike tient probablement à disputer le match à Reims, son club formateur. Mais l’entraîneur Christophe Galtier hésite encore à titulariser son jeune attaquant.

Attendu au tournant, Hugo Ekitike n’a pas répondu aux attentes. L’attaquant du Paris Saint-Germain, recruté cet été dans le cadre d’un prêt avec option d’achat automatique (36 millions d’euros), a déçu pour sa première titularisation contre l’OGC Nice. L’ancien Rémois a clairement affiché ses limites dans tous les domaines. Le renfort estival n’est donc pas certain de débuter une nouvelle rencontre avant un moment, lui qui doit probablement attendre le déplacement à Reims samedi avec impatience.

Ekitike titulaire, Galtier réfléchit

Cela tombe bien, Lionel Messi a dû déclarer forfait. Reste à savoir si Hugo Ekitike aura les faveurs de Christophe Galtier. Rien n’est moins sûr si l’on en croit l’entraîneur parisien, pas disposé à lui offrir ce cadeau. « Nuno Mendes et Lionel Messi sont absents pour ce match. Leo va reprendre la course dimanche. Cela va permettre à certains joueurs d’avoir un temps de jeu plus élevé et d’avoir une rotation dans le secteur offensif, a annoncé l’ancien coach du LOSC. Est-ce qu’Hugo Ekitike va démarrer ? Il y a une réflexion. »

« C’est notre deuxième attaquant de pointe, il est dans un stade qu’il connaît bien, où il a été performant. Il n’y a pas à mettre plus de pression par rapport à sa première titularisation, a prévenu Christophe Galtier. Hugo est un jeune joueur qui se développe, qui doit apprendre, qui est compétitif. Il y a une obligation de performances encore plus quand on joue pour le Paris Saint-Germain. » On comprend qu’Hugo Ekitike ne donne pas encore satisfaction à son entraîneur. Une nouvelle titularisation chez lui pourrait représenter un déclic. Mais pour remplacer Lionel Messi dans le onze, une autre solution comme Carlos Soler sera peut-être privilégiée.