PSG : Dugarry donne une sale leçon à Paris

PSG : Dugarry donne une sale leçon à Paris

Photo Icon Sport

En plus de la défaite à Dortmund (2-1) mardi en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a ajouté quelques polémiques. Et s’expose lui-même à des critiques supplémentaires.

Avec un peu de recul, finalement, le résultat de ce huitième de finale aller n’est pas catastrophique pour le Paris Saint-Germain. Grâce au but inscrit à l’extérieur, les Parisiens conservent toutes leurs chances de qualification au Parc des Princes. Seulement voilà, le club francilien s’inflige un contexte difficile avec les polémiques concernant les critiques de Neymar, l’aveu de Thomas Meunier et les insultes du frères de Presnel Kimpembe contre Thomas Tuchel. Un véritable « cirque » qui, selon Christophe Dugarry, empêche le PSG de grandir.

« Tu fais 2-1 à l’extérieur, rien n’est perdu, c’est même un résultat qui te donne beaucoup d’espoir. Mais ça ne se passe jamais comme ça au PSG, remarque le consultant de RMC. Tout de suite, tu as un entraîneur qui dit que ses joueurs ont eu peur, le meilleur joueur de l’équipe qui dit qu’il n’avait pas de rythme à cause des dirigeants, tu as le frère d’un joueur qui insulte l’entraîneur de manière ultra violente, tu as Meunier qui explique qu’il n’était pas au courant de la menace de suspension, tu as Verratti qui va prendre un carton jaune pour ne pas jouer le prochain match… Le problème, c’est que c’est PSG circus ! »

La presse n’est pas responsable

« Pourquoi le PSG n’est pas capable d’accepter une défaite ? C’est le bazar chez les joueurs, chacun y va de son analyse, et après on va dire que ce sont les médias, mais ça n’a rien à voir. Dès qu’il y a une défaite, c’est le bordel et c’est insupportable. Ce club ne changera pas tant qu’il ne sera pas capable d’accepter de perdre un match. Ça arrive à tout le monde. La Juve a eu des échecs, le Barça… Mais il n’y pas autant de cirque. Après une défaite, ils montrent leurs faiblesses au lieu de montrer de leurs forces, c’est un non-sens », a critiqué Dugarry, qui estime que le PSG se met lui-même des bâtons dans les roues.