PSG : Déjà un contretemps pour Mbappé et le Real Madrid

PSG : Déjà un contretemps pour Mbappé et le Real Madrid

Averti lors du large succès à Montpellier (4-0) samedi dernier, Kylian Mbappé a récolté son troisième carton jaune en moins de 10 rencontres en Ligue 1. L’attaquant du Paris Saint-Germain a donc écopé d’une suspension d’un match qui, selon le règlement de la FIFA, restera valable en cas de départ au Real Madrid cet été.

Sanction confirmée pour Kylian Mbappé. Mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a bien annoncé la suspension de l’attaquant du Paris Saint-Germain pour un match. Le Français, averti en fin de rencontre à Montpellier le week-end dernier, a récolté son troisième carton jaune en moins de 10 matchs. Ses deux précédents avertissements avaient été reçus à Monaco (défaite 3-0, 29e journée) et lors du Classique remporté face à l’Olympique de Marseille (2-1, 32e journée).

Les adieux de Mbappé samedi ?

Cette suspension pour accumulation de cartons jaunes ne sera valable qu’à partir de la semaine prochaine. Ce qui implique que Kylian Mbappé pourra bien disputer le match contre Metz samedi, dans le cadre de la 38e et dernière journée de Ligue 1. On assistera peut-être aux adieux du Parisien au Parc des Princes, lui qui pourrait rapidement annoncé son départ libre au Real Madrid où il purgerait sa suspension. En effet, le règlement de la FIFA obligerait Kylian Mbappé à voyager avec sa punition.

« Toute sanction disciplinaire d’un maximum de quatre matchs ou de trois mois qui a été prononcée à l’encontre d’un joueur par son ancienne association mais qui n’a pas encore été (entièrement) purgée au moment du transfert doit être mise en application par la nouvelle association auprès de laquelle le joueur a été enregistré afin que la sanction soit purgée au niveau national », peut-on lire dans le texte mis à jour en mai dernier. En cas de signature au Real Madrid, le possible Merengue serait donc privé de la 1ère journée de Liga. Tandis que le Trophée des Champions contre Nantes le 31 juillet à Tel-Aviv lui passerait sous le nez s’il décidait de prolonger au Paris Saint-Germain.