PSG : Daniel Riolo redoute une fessée contre Manchester City

PSG : Daniel Riolo redoute une fessée contre Manchester City

Icon Sport

Imbattable en L1, le PSG doit engranger des points en Ligue des Champions et accueille l’ogre Manchester City ce mardi au Parc.

Après son match nul face à Bruges lors de la première journée (1-1), le Paris Saint-Germain doit gagner contre le champion d’Angleterre en titre. Mais la tâche ne sera pas évidente pour les coéquipiers de Lionel Messi et de Neymar, qui ont pu constater la force de Manchester City lors de la demi-finale de la Ligue des Champions la saison dernière. Malgré une série impressionnante en Ligue 1 avec huit victoires en huit matchs, le Paris SG ne semble pas en forme olympique avant ce choc européen. C’est tout du moins l’avis exprimé par Daniel Riolo, qui a confié sur RMC qu’il était relativement inquiet pour le PSG avant la confrontation contre l’équipe de Pep Guardiola.

Riolo a l'impression que le PSG improvise 

« J’ai du mal à avoir une vision positive du PSG. Le problème, ce n’est pas que tu montes d’un cran, mais d’au moins dix au moment d’affronter Manchester City. Espérer quelque chose de positif face à cette équipe de Manchester qui me semble bien au point et bien plus forte que le PSG, j’ai beaucoup de mal. Le truc qui peut être un petit peu rassurant, c’est que lorsque le PSG affronte les gros en phase de poule, souvent cela se passe bien au Parc des Princes. Mauricio Pochettino attend apparemment le retour de Lionel Messi et de Marco Verratti pour ce match… On est donc dans l’espoir. L’espoir dans un Verratti qui n’a pas joué depuis l’Euro. L’espoir de Lionel Messi, qui a peu joué. Surtout, cette équipe n’a pas joué ensemble. Verratti dans le milieu, avec Wijnaldum qui est le nouvel arrivant. Les trois de devant. Les défenseurs, on en a trois, le quatrième on ne sait pas vraiment. Le niveau d’impréparation est ce qui caractérise vraiment le PSG depuis le début de cette saison. Comment on en arrive là le 28 septembre ? » s’interroge Daniel Riolo, qui regrette que le PSG soit constamment dans l’improvisation, y compris avant de très gros matchs de Ligue des Champions.