PSG-City : Herrera et Verratti accusent l'arbitre, scandale à venir ?

PSG-City : Herrera et Verratti accusent l'arbitre, scandale à venir ?

Le PSG a perdu ses nerfs au coeur de son élimination face à Manchester City. Ander Herrera et Marco Verratti en ont profité pour glisser une accusation à l’encontre de l’arbitre du match, Björn Kuipers.

C’est un point commun avec les autres éliminations du PSG en Ligue des Champions, les joueurs parisiens ont beaucoup de mal à garder leurs nerfs quand la situation leur échappe. Après le carton rouge d’Idrissa Gueye lors du match aller, les troupes de Mauricio Pochettino n’ont pas masqué leur agacement. Les grosses fautes se sont enchainées avec Danilo Pereira ou Presnel Kimpembe, Neymar et Marco Verratti ont énormément râlé après l’arbitre, Leandro Paredes a cherché à faire chauffer les esprits, et Angel Di Maria s’est pris un rouge pour un mauvais geste sur Fernandinho. Cet agacement, Ander Herrera ne l’a pas caché à l’issue de la rencontre perdue face à Manchester City, avec notamment un sérieux reproche à l’expérimenté arbitre de la rencontre, le Néerlandais Björn Kuipers. 

« On est triste bien sûr, et ce n’est pas facile d’être finaliste de la Ligue des Champions. Il faut encore progresser, mais ce qu’on a fait aujourd’hui, il ne faut pas tout changer, car on a créé du danger et on a bien joué. Après, il y a toujours des choses à améliorer. Après, maintenant on se concentre sur la fin de la saison, et sur la volonté de gagner tous les matchs pour aller chercher les titres. Mais il y a encore une chose, on parle de respect toujours avec les arbitres. Il a dit « fuck off » à Leandro Paredes, et nous, si on dit ça, on est suspendu pour 3-4 matchs », a accusé sur RMC Sport le milieu de terrain espagnol, très remonté pendant la rencontre et notamment envers l’arbitre. Une version des faits confirmée par Marco Verratti, qui affirme lui aussi avoir été la cible des insultes de Björn Kuipers. Des accusations qui risquent de faire du bruit, même si pour le PSG, cela ne changera rien au fait que l’élimination face à Manchester City ne s’est pas jouée sur des décisions arbitrales, en dépit des deux rouges récoltés par les joueurs parisiens.