PSG : Choupo-Moting à la place de Lewandowski, Paris peut trembler

PSG : Choupo-Moting à la place de Lewandowski, Paris peut trembler

En dépit du prestige de l’affiche, Robert Lewandowski ne prendra aucun risque pour être aligné face au PSG, mercredi dans huit jours en quarts de finale aller de la Ligue des Champions.

Touché au genou avec la Pologne, le goleador du Bayern Munich va passer des examens complémentaires sur ce petit pépin physique qui doit normalement l’éloigner des terrains entre « 5 à 10 jours » selon la fédération polonaise. Il est extrêmement rare de voir l’ancien du Borussia Dortmund être absent sur blessure, et les dirigeants bavarois ne sont pas inquiets, notamment en raison des facultés de récupération extrêmement rapides de leur buteur. Mais à 32 ans, le natif de Varsovie entend aussi écouter son corps, et sait que son ligament, légèrement touché, ne devra pas non plus être exposé plus que de raison. Sa volonté est de garder la forme et ses capacités physiques à 100 % pour la fin de saison avec la suite de la Ligue des Champions, et surtout l’Euro où il a de grandes ambitions.

Résultat, si l’optimisme demeure quant à la présence de Robert Lewandowski d’entrée de jeu face au PSG, Hansi Flick doit aussi travailler à la solution de repli. Impossible pour lui de changer son schéma de jeu qui fonctionne si brillamment, et c’est pourquoi le coach allemand envisage de donner du temps de jeu à Eric Choupo-Moting affirme L'Equipe. L’ancien du PSG est en pleine forme, et a même profité de la trêve internationale, où il n’a pas rejoint le Cameroun, pour se refaire une santé. C’est la principale solution envisagée par Flick, avec la possibilité de mettre Serge Gnabry en pointe également. Nul doute que cette présence de l’ancien chouchou de Thomas Tuchel dans le 11 de départ aurait de quoi surprendre pour un match d’une telle importance, mais Marquinhos et Presnel Kimpembe ne pleureront pas trop Lewandowski si cela devait être le cas. Attention toutefois à la fameuse malédiction des anciens attaquants parisiens, souvent en verve dès qu’il retrouve le club de la capitale face à eux.