PSG : « Champion mon frère », Lucas n’oubliera jamais

PSG : « Champion mon frère », Lucas n’oubliera jamais

Photo Icon Sport

Parti du PSG officiellement ce mercredi soir pour rejoindre Tottenham, Lucas Moura a mis fin à une longue aventure avec le PSG, où il est toujours le Brésilien le plus utilisé de l’histoire du club. Avec Paris, l’ancien de Sao Paulo a découvert la France et l’Europe, a évolué avec des joueurs parmi les meilleurs du monde, et a remporté de nombreux titres. C’est ce que Lucas a tenu à souligner au moment de faire ses adieux au club de la capitale, ce jeudi sur les réseaux sociaux.

« En décembre 2012 mon aventure commençait au PSG. A travers lui, le rêve d’arriver dans un grand club européen devenait réalité. Beaucoup plus que les 228 matchs, Paris m’a appris à l’aimer, respecter sa culture, ses coutumes et son peuple. Un peuple qui a crié avec moi « Champion mon frère! » beaucoup plus que 16 fois. Ville des lumières, jusqu’à aujourd’hui j’ai des frissons quand je vois la Tour Eiffel, mon cœur bat dans le rythme des lumières de mon endroit préféré, je vois la beauté de cette capitale qu’au long des années j’ai adopté comme la mienne. Ici je suis devenu plus mature, pendant ce temps, Dieu a mis dans mon chemin des personnes très spéciales que j’emmènerai avec moi pour toujours. La vie d’un athlète est faite de cycles, et Dieu écrit que, 5 ans plus tard, ma période au PSG se finit ici. Mais mon cœur aura toujours une place pour chacun d’entre vous... supporteurs, employés, coachs, coéquipiers qui ont contribué pour mon histoire. Paris, France, je vais vous emmener dans mon cœur. En sachant que tout ce qu’on a vécu ça a été une très belle histoire. Merci beaucoup », a confié, en français dans le texte, le nouveau joueur des Spurs, qui était très apprécié à Paris, par le public comme par le vestiaire.

En décembre 2012 mon aventure commençait au PSG. A travers lui, le rêve d’arriver dans un grand club européen devenait réalité. Beaucoup plus que les 228 matchs, Paris m’a appris à l’aimer, respecter sa culture, ses coutumes et son peuple. Un peuple qui a crié avec moi « Champion mon frère! » beaucoup plus que 16 fois. Ville des lumières, jusqu’à aujourd’hui j’ai des frissons quand je vois la Tour Eiffel, mon coeur bat dans le rythme des lumières de mon endroit préféré, je vois la beauté de cette capitale qu’au long des années j’ai adopté comme la mienne. Ici je suis devenu plus mature, pendant ce temps, Dieu a mis dans mon chemin des personnes très spéciales que j’emmènerai avec moi pour toujours. La vie d’un athlète est faite de cycles, et Dieu écrit que, 5 ans plus tard, ma période au PSG se finit ici. Mais mon coeur aura toujours une place pour chacun d’entre vous... supporteurs, employés, coachs, coéquipiers qui ont contribué pour mon histoire. Paris, France, je vais vous emmener dans mon coeur. En sachant que tout ce qu’on a vécu ça a été une très belle histoire. Merci beaucoup!

Une publication partagée par Lucas Moura (@lucasmoura7) le