PSG : Al-Khelaifi s'en mêle, Wijnaldum fonce vers Mourinho

PSG : Al-Khelaifi s'en mêle, Wijnaldum fonce vers Mourinho

Icon Sport

Le PSG est bien parti pour se défaire d'un indésirable, Georginio Wijnaldum. Un départ du Néerlandais à l'AS Roma apparaît de plus en plus probable. Cela arrange tous les acteurs du dossier, le joueur mais aussi les deux clubs dont les présidents s'entendent très bien.

Un caillou en moins dans la chaussure. C'est ce que représenterait le départ du PSG de Georginio Wijnaldum. Un an après son arrivée, le Néerlandais est en situation d'échec dans la capitale. La bonne affaire du mercato 2021 est rapidement devenue la grosse déception de la saison 2021-2022. En quête de liquidités, le PSG veut se débarrasser du joueur batave et il a déjà trouvé un potentiel acheteur, l'AS Roma. Très ambitieux cet été, le club romain et José Mourinho veulent récupérer Wijnaldum pour compenser le départ de Mkhitaryan notamment. Les feux sont presque tous au vert dans un dossier qui pourrait se régler très vite.

Le salaire de Wijnaldum, dernier accroc de l'opération

C'est ce qu'indique le Corriere Dello Sport ce lundi. Le journal italien insiste sur le fait que tous les acteurs sont d'accord pour ce transfert, l'AS Roma, le PSG et le joueur lui-même. Reste à se mettre d'accord sur les modalités financières, dernier problème de l'équation. En effet, Wijnaldum touche 9 millions d'euros par an au PSG, une somme très et trop importante pour l'AS Roma. Les Romains aimeraient avoir Wijnaldum en prêt avec une option d'achat fixée à 12 millions d'euros et la moitié de son salaire payée par le club parisien. Une demande osée qui peut aboutir en raison des bonnes relations entre les deux entités.

Nasser Al-Khelaifi et Dan Friedkin, les deux présidents sont très proches. Ce sont des partenaires politiques fiables au sein de l'ECA, l'Association Européenne des clubs. Les deux hommes s'étaient notamment associés contre le projet de Super Ligue Européenne. De plus, le dialogue dans le dossier est facilité par la proximité linguistique entre les Portugais, Luis Campos au PSG et son homologue romain Tiago Pinto. On peut donc être optimiste sur le bon déroulement des négociations et sur le fait que tout le monde y trouve son compte dans l'affaire.