PSG : Al-Khelaïfi et Tebas se clashent à cause du Barça

PSG : Al-Khelaïfi et Tebas se clashent à cause du Barça

Lors d’une assemblée de l’association européenne des clubs (ECA), Nasser Al-Khelaïfi a envoyé un nouveau tacle au FC Barcelone. Le club catalan n’a pas eu à répondre au président du Paris Saint-Germain puisque le patron de la Liga Javier Tebas s’en est chargé.

Décidément, Nasser Al-Khelaïfi ne lâche pas le FC Barcelone. Au début du mois, le président du Paris Saint-Germain avait profité d’une sortie médiatique pour attaquer subtilement (ou pas) les finances des Blaugrana. « Certains clubs ont une dette de 1,8 milliard d'euros, ce n'est pas sain, avait taclé le dirigeant. Grâce à Dieu, nous avons 0 dette. » Il était inutile d’en dire davantage. On comprenait que le Qatari n’approuvait pas la politique économique du Barça. Mais Nasser Al-Khelaïfi n’en est pas resté là.

Al-Khelaïfi et les leviers du Barça

A l’occasion d’une assemblée de l’association européenne des clubs (ECA) ce vendredi à Istanbul, le patron du Paris Saint-Germain, en applaudissant le nouveau fair-play financier, a encore ciblé le FC Barcelone sans le citer. « Les nouvelles règles de viabilité financière sont une évolution positive, a validé le Parisien. Les règles contrôlent les coûts. Ils encouragent l'investissement et les nouveaux investisseurs. Ils contribueront à assurer la pérennité du football. Mais nous devons être prudents, des niveaux d'endettement dangereux et l'injection magique de capitaux ne représentent pas une voie durable. Nous devons penser à long terme, pas à court terme. »

Nasser Al-Khelaïfi fait évidemment référence aux fameux leviers activés par le Barça pour financer son recrutement et inscrire ses recrues. On pouvait donc s’attendre à une réponse de la part de son homologue du Barça. Mais à la place de Joan Laporta, c’est Javier Tebas qui s’est agacé sur Twitter. « Il n'y a pas de magie, le FC Barcelone a vendu une partie de ses actifs pour couvrir ses pertes, a corrigé le président de la Liga. Au PSG, à la place, vous ouvrez le robinet à pétrole. Pour un football durable, la première chose est de payer ce que l'on doit, non ? » Pour rappel, Javier Tebas a été débouté par la justice française après ses plaintes concernant le nouveau contrat de Kylian Mbappé.